e-llico.com mobile
 
  
  Culture / Médias
 
 
 Nahuel Pérez Biscayart, la révélation argentine de <I>120 battements par minute</I> - Portrait 
Portrait
Nahuel Pérez Biscayart, la révélation argentine de 120 battements par minute
 

Presque inconnu dans son pays, l'Argentin Nahuel Pérez Biscayart, acteur intuitif et engagé, est la révélation de "120 battements par minute", en salles mercredi.

 
 
 
 

Fluet, visage anguleux aux grands yeux clairs, Nahuel a débuté à l'âge de 14 ans, à Buenos Aires, où il est né.

Au théâtre et à la télévision d'abord. A tout juste 31 ans, il connaît la consécration pour le rôle de Sean, un jeune activiste d'Act Up-Paris, séropositif. Dans le film, il vit une histoire d'amour avec un autre militant, Nathan (Arnaud Valois), qui lui est séronégatif.

Le film montre le combat de l'association contre les pouvoirs publics et les laboratoires pour qu'ils prennent conscience de l'ampleur de l'épidémie, alors que l'état de santé des malades se dégrade rapidement.

"Cela ne me surprend en rien", confiait en mai depuis l'Argentine, au moment du festival de Cannes, Pablo Fendrik, interrogé sur le succès de l'acteur qu'il a dirigé en 2008 dans le long-métrage "La sangre brota" ("Sang impur").

Pour le réalisateur argentin, "ce n'était qu'une question de temps, (pour) qu'apparaisse un projet qui mettrait en évidence tout son talent".

En 2010, l'acteur joue dans "Au fond des bois", de Benoît Jacquot, pour lequel il apprend le français en accéléré. Puis en 2014, la critique salue son interprétation dans le film belge "Je suis a toi", de David Lambert. Il a également tourné un rôle secondaire dans "Grand Central" de Rebecca Zlotowski. Junky, vagabond, apprenti boulanger ou travesti, il choisit ses personnages et gère sa carrière sans agent pour le représenter.

"Je me souviens, d'une personne enthousiaste, avec un sens de l'initiative pas fréquent à son âge", se souvient l'actrice argentine Guadalupe Docampo, qui l'a côtoyé jusqu'en 2008 au moment du départ de l'acteur vers New York où il avait obtenu une bourse pour rejoindre la troupe de théâtre expérimental américaine The Wooster Group.

Pour le rôle de Sean, Robin Campillo cherchait "quelqu'un qui puisse tenir un discours radical, combatif, et ensuite passer à la première personne pour mettre en avant sa maladie", avait-il dit au journal Le Monde.

"Dans la colère, je voulais sentir poindre l'inquiétude. Je voulais aussi entendre la mauvaise foi, très présente chez Act Up. Il y a tout ça chez Nahuel". Albert Dupontel a également choisi le jeune acteur pour "Au Revoir là-haut", adaptation très attendue du Goncourt 2013 dont la sortie est prévue en octobre.

(Source AFP)



 
  
  L'Actu
 
 
  
Adoption
Le département de Seine-maritime soupçonné de discrimination envers les couples homosexuels
 

Le conseil départemental de Seine-maritime est soupçonné de discrimination envers les couples homosexuels dans l'attribution des adoptions d'enfants, après des propos d'une responsable de service sur France Bleu Normandie, "fermement" condamnés par le président UDI de la collectivité.
 
 
 
 
  
Marketing
Un visuel gay-friendly sur des bouteilles d'Evian fait bondir les anti-LGBT
 

Un dessin représentant un couple d’hommes se tenant par la main apposé sur les bouteilles d'Evian suscite de vives réactions homophobes sur les réseaux sociaux.
 
 
 
 
  
Grande-Bretagne
Premier mariage gay au sein de la famille royale d'Angleterre
 

Un cousin de la reine d'Angleterre va épouser son compagnon. Ce mariage de même sexe sera le premier au sein de la famille royale britannique.
 
 
 
 
  
Associations
GayLib se rallie au Mouvement radical
 

Après l'UMP et l'UDI, GayLib rejont les radicaux. 
 
 
 
 
  
Télé / C8
Le Conseil d'Etat confirme la sanction contre le canular homophobe de Cyril Hanouna
 

Le Conseil d'Etat a confirmé la sanction de 3 millions d'euros prononcée en juillet dernier après la canular homophobe diffusé dans une émission de Cyril Hanouna en mai 2017.
 
 
 
 
  
Ukraine
A Kiev, une gay pride sous haute protection face à l'extrême droite
 

La police ukrainienne a arrêté dimanche 56 militants d'extrême droite qui tentaient par la force d'empêcher le départ de la Gay Pride à Kiev, qui a rassemblé environ 5.000 personnes sous forte protection policière.
 
 
 
 
  
Reportage
Le dangereux exil des trans fuyant la violence du Honduras
 

La transgenre Roxana Hernandez fuyait le Honduras mais son exil s'est terminé de manière abrupte, quand elle est morte dans un centre de détention aux Etats-Unis. Malgré le danger, son amie Francis, lassée de la discrimination dans son pays, veut effectuer le même périple.
 
 
 
 
  
Fiertés LGBT
20.000 personnes défilent à la gay pride de Lyon
 

"Festive" et "pacifique", la 23e marche des fiertés LGBTI de Lyon a rassemblé samedi 20.000 personnes - selon la police et les organisateurs - qui ont transité sans incidents dans le "Vieux-Lyon", siège de groupuscules d'extrême droite, une première depuis 2010.
 
 
 
 
  
Terrorisme
Un projet d'attentat anti-gays déjoué, deux hommes arrêtés
 

Deux hommes de 21 et 22 ans, soupçonnés de préparer un attentat homophobe au nom de l'idéologie du groupe Etat islamique, ont été mis en examen mardi par un juge antiterroriste et écroués.
 
 
 
 
  
Ukraine
Des ONG s'inquiètent d'une hausse des violences homophobes
 

Plusieurs organisations internationales de défense des droits de l'Homme ont uni leurs voix jeudi pour dénoncer une "recrudescence" des violences en Ukraine, notamment racistes ou homophobes, de la part de groupes radicaux d'extrême droite, accusant les autorités de les encourager par leur inaction.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site