e-llico.com mobile
 
  
  Agendas
 
 
 Parution du N° 1 de <I>Dirty Minds</I>, revue hard BDSM - Nouveau  
Nouveau
Parution du N° 1 de Dirty Minds, revue hard BDSM
 

Le premier numéro de "Dirty Minds", nouvelle revue française hard et dirty intitulé "Fuck-off Princess !" est enfin sorti! A découvir, pour un public averti. 

 
 
 
 

Ce premier numéro se sera fait attendre, avec en dernière ligne droite, la crise covid-19 et la mise à l’arrêt des commerces et de l’industrie, dont l’imprimeur de "Dirty Minds".

Mais tout vient à point à qui sait attendre… " Le bébé est là, fait savoir l'éditeur. Il a un peu de boue dans sa couche et le derrière en chou-fleur, il a une mentalité de cochon et de pervers maso … mais il est là !".

"Dirty Minds" se présente comme un média trash mais "haut-de-gamme", imprimé sur un papier très mat, riche de 160 pages et épais d’un centimètre et demi ; comme un vrai livre, il est cousu puis collé puis sa tranche.

"Nous entendons faire du beau avec des idées et des sexualités extrêmes que les 'bien-pensants" jugent sales et déviantes", fait valoir Franck Desbordes, l'heureux papa de ce dernier-né de la presse gay BDSM.

Ce premier volume, s’adresse strictement à un public majeur (évidemment) mais surtout très très averti : d’où son titre "Fuckoff Princess !" qui vise à cibler le lectorat de la revue ("Nous n’avons rien contre les princesses et les licornes, mais ce n’est pas notre sujet dans cette revue", avertit l'éditeur).

Pour vous donner une petite idée du contenu, le sommaire propose: "Je ne suis qu'une larve", "Déculer à volonté", "Donne un sens à ta sous-vie", "Le trou de Hunferff", "Jerricanes", "Vulgar artiste vulgaire", un dosssier sur les amateurs de motosex, de boue, etc... 

Un sommaire très divers et très riche et une revue illustrée de photos, dessins ou collages originaux et en totale osmose avec le créneau borderline de "Dirty Minds". Et le tout pour la somme de 19 euros, un prix plus que mérité vue la qualité du produit proposé.

Depuis le cultissime - et un peu surestimé "Projet X" édité en son temps par Gai Pied, la communauté festish française était orpheline d'une publication qui la représente sur la scène médiatique hard internationale. Avec "Dirty Minds", ce vide est plus que comblé et avec audace, imagination et talent. Sans compter une dimension de réflexion rare sur ce créneau et le must que constitue son édition bilingue Français/Anglais.

Si vous souhaitez feuilleter "Dirty Minds", cela est possible chez les revendeurs partenaires - dont la boutique RoB-Paris. Il y est disponible à la vente ainsi que sur le site rob-paris.com.

Ceux qui attendent une version numérique en seront pour leurs frais : "Nous avons voulu créer un bel objet et n’entendons pas donner dans le virtuel. Le Q, c’est du concret, c’est du physique, normal que 'Dirty Minds' le soit tout autant", précise Franck Desbordes.

La suite ? L'équipe est déjà en train d'y travailler : "Not dead !" consacré à l’univers Punk-Skins, "Accept your place !" dédié aux relations Maître-Esclave(s), "Macho Phéromones" une édition au poil...

Devenez membre sur www.dirtyminds.eu et soyez les premiers à être informés de la disponibilité de ces éditions car "Dirty Minds" est une édition limitée.

 

> PUBLICITE <


 
  
  L'Actu
 
 
  
Discrimination
Japan Airlines adopte la neutralité de genre pour saluer ses passagers
 

Plus de "mesdames et messieurs" sur les vols Japan Airlines (JAL): la compagnie aérienne nippone a annoncé que ses annonces à bord des avions et dans les aéroports adopteraient dès le 1er octobre un langage neutre en genre.
 
 
 
 
  
Sortir du placard
Les lesbiennes gagnent en visibilité en France
 

Des chanteuses, des actrices, des intellectuelles, des militantes féministes: les lesbiennes, jusqu'à récemment peu visibles dans la société française, sortent de l'ombre, prêtes à endosser le rôle de modèles pour les jeunes générations.
 
 
 
 
  
Epidémie
Les ravages du nouveau coronavirus comparés à d'autres virus mortels
 

Le bilan de la pandémie de Covid-19 a franchi le seuil du million de morts, déjà bien au-dessus de ceux d'autres virus émergents récents, mais largement en deçà de celui de la terrible "grippe espagnole" il y a un siècle.
 
 
 
 
  
Diplomatie
Près de 50 pays appellent la Pologne à respecter les droits de la communauté LGBT
 

Les ambassadeurs d'une cinquantaine de pays accrédités en Pologne ont appelé dimanche, dans une lettre ouverte, les autorités polonaises à mieux faire respecter les droits de la communauté LGBT.
 
 
 
 
  
Covid-19 / Paris
Les bars de nuit gay impactés par la mesure de fermeture anticipée à 22 heures
 

Les bars devront fermer à 22h à Paris à partir de lundi. Cette mesure affecte les établissements gay de nuit qui réalisent leur activité après cet horaire. Certains ont déjà fermé dans le Marais notamment.
 
 
 
 
  
Etats-Unis
Le premier homme guéri du VIH est en phase terminale d'un cancer
 

Timothy Ray Brown, l'Américain initialement connu comme le "patient de Berlin" et qui devint en 2008 le premier homme à guérir du VIH, est en phase terminale d'un cancer, a annoncé son compagnon.
 
 
 
 
  
Paris
La mairie double ses subventions aux associations LGBT
 

La maire socialiste Anne Hidalgo augmente les dotations des associations LGBT et promet aussi de créer une Maison des cultures LGBT et un Centre d’archives, projet de de longue date.
 
 
 
 
  
Genre
J. K. Rowling à nouveau accusée de transphobie
 

J. K. Rowling est de nouveau accusée de transphobie. Mardi 22 septembre, l’auteure a posté sur Twitter l’image d’un tee-shirt portant l’inscription "Cette sorcière ne brûle pas", ajoutant un lien vers le site de la boutique où elle l’a acheté, Womyn by Womyn.
 
 
 
 
  
Disparition
Icône de la chanson française et alliée de la cause gay, Juliette Gréco est morte
 

Icône de la chanson française et alliée de la première heure de la cause homosexuelle, Juliette Gréco est morte mercredi à l'âge de 93 ans après plus de 60 années d'une carrière où elle a interprété les plus grands et affiché constamment son engagement féministe et anti-raciste.
 
 
 
 
  
Parentalité
Doublement en 2021 du congé paternité, y compris pour les lesbiennes
 

Réclamé de longue date, l'allongement du congé paternité prévu en 2021 est largement salué par les pères, les élus et les associations féministes, qui attendaient toutefois plus que les 28 jours dont 7 obligatoires annoncés par Emmanuel Macron.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site