e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 Plus 20.000 personnes à la Gay Pride de Jérusalem, sous haute  surveillance - Israël  
Israël
Plus 20.000 personnes à la Gay Pride de Jérusalem, sous haute surveillance
 

Plus de 20.000 personnes ont participé jeudi à Jérusalem à la 17e édition de la Gay Pride dans la ville sainte, organisée sous haute surveillance et dans un contexte particulièrement tendu cette année.

 
 
 
 

"Nous n'autoriserons aucun trouble à l'ordre public et assurerons la sécurité de la marche et de ses participants", avait affirmé la police israélienne dans un communiqué. Elle a indiqué que 10.000 personnes environ étaient sur place au début de la marche, partie d'un parc du centre-ville.

Dans des déclarations à l'AFP au départ de la marche, la cheffe de l'opposition Tzipi Livni, de l'alliance de l'Union sioniste (centre), a affirmé être "là pour dire au gouvernement que l'Etat d'Israël doit être un Etat avec des valeurs telles que l'égalité et la liberté".

En face, quelques dizaines de manifestants étaient rassemblés pour protester contre la Gay Pride, arborant une bannière sur laquelle on pouvait lire en hébreu "Interdiction d'entrée de cette abomination dans la ville sainte".

La police les a maintenus à l'écart de la marche. Elle a également indiqué que "les armes de tout type, drones et les avions de tout genre" étaient interdits tout le long du trajet. Le centre de Jérusalem était fermé à la circulation et les participants ont été fouillés, le spectre du meurtre d'une adolescente de 16 ans, poignardée à mort par un juif ultra-orthodoxe lors de l'édition de 2015, restant très présent dans les esprits.

Cette agression avait créé une polémique sur les dispositifs de sécurité mis en place à l'occasion de la Gay Pride, le meurtrier Yshaï Shlissel ayant été libéré de prison quelques semaines avant son meurtre, après avoir purgé une peine pour avoir blessé trois personnes lors de l'édition de 2005.

Le contexte était particulièrement tendu cette année, après que des milliers d'Israéliens ont manifesté le 22 juillet contre une loi excluant les couples de même sexe du droit à recourir à la gestation pour autrui (GPA).

Israël est considéré comme un pays pionnier au Moyen-Orient en termes de droits des gays et lesbiennes, mais l'homosexualité demeure un tabou dans les milieux religieux, très influents au sein du gouvernement de Benjamin Netanyahu, considéré comme le plus à droite de l'histoire de l'Etat hébreu.

A Jérusalem, une ville sainte pour les juifs, les musulmans et les chrétiens, la communauté homosexuelle a toutefois plus de mal à être acceptée qu'à Tel-Aviv, où quelque 60.000 personnes ont participé à la manifestation du 22 juillet.

Des rabbins ultra-orthodoxes et nationalistes, qui condamnent la Gay Pride et les revendications de la communauté LGBT, avaient par ailleurs appelé à une contre-manifestation sous le titre "Etre un peuple normal sur notre terre".

La "Marche pour la fierté et la tolérance" est notamment organisée par des associations LGBT qui viennent en aide aux juifs religieux homosexuels, souvent rejetés par leurs familles et leur communauté.

(Avec AFP)


 
  
  L'Actu
 
 
  
Football
La ministre des Sports insiste sur la possibilité d'interrompre les matches en cas d'homophobie
 

La ministre des Sports, Roxana Maracineanu, a rappelé mercredi que les arbitres avaient la "possibilité d'interrompre les matches" en cas d'incidents homophobes dans les stades, au même titre que pour des actes racistes.
 
 
 
 
  
Eglise catholique
Le nonce apostolique accusé d'agressions sexuelles a été entendu par la police
 

Le nonce apostolique visé par une enquête à Paris pour "agressions sexuelles" a été entendu récemment "à sa demande" par la police judiciaire, a appris jeudi l'AFP de sources judiciaire et proche du dossier, confirmant une information d'Europe 1.
 
 
 
 
  
International
Les eurodéputés appellent Brunei à cesser de criminaliser les homosexuels
 

Le Parlement européen a appelé jeudi le sultanat de Brunei à "cesser de criminaliser les relations homosexuelles consenties", désormais passibles, dans ce petit Etat d'Asie, de la peine de mort par lapidation.
 
 
 
 
  
Rugby / Australie
Après ses injures homophobes, l'Australien Folau conteste la résiliation de son contrat
 

L'arrière vedette des Wallabies Israel Folau a formellement décidé de contester la résiliation de son contrat décidée par la Fédération australienne à la suite de ses nouvelles injures homophobes, a annoncé mercredi Rugby Australia.
 
 
 
 
  
Football
Contre l'évidence, les supporters lensois nie le caractère homophobe de leurs insultes
 

Les supporters lensois qui ont repris des insultes homophobes vendredi n'ont "pas pensé que les mots pouvaient blesser" quiconque, a réagi mardi le groupe d'ultras Red Tigers, en dénonçant un "buzz médiatique" de la part du collectif anti-homophobie Rouge Direct.
 
 
 
 
  
Russie
Une transgenre remporte une victoire surprise devant la justice
 

C'est un succès rare en Russie, où les discriminations contre les minorités sexuelles sont fréquentes: une femme transgenre a remporté à Saint-Pétersbourg son procès contre son ancien employeur, qui l'avait licencié après son changement de sexe au prétexte que son métier était "interdit aux femmes".
 
 
 
 
  
Football
La justice ouvre une enquête après des injures homophobes lors du match Lens-Valenciennes
 

Une enquête a été ouverte lundi suite à la publication d'une vidéo dans laquelle des supporters profèrent des chants "provocateurs, à possible caractère homophobe", lors d'un match de Ligue 2 Lens-Valenciennes organisé vendredi à Lens, a indiqué le parquet de Béthune.
 
 
 
 
  
Etats-Unis
La Cour suprême refuse d'examiner le recours d'un condamné à mort gay
 

La Cour suprême des Etats-Unis a refusé lundi d'examiner l'appel d'un condamné à mort homosexuel qui estime avoir été victime des préjugés d'un juré sur son orientation sexuelle.
 
 
 
 
  
Villejuif
Un jeune gay se tue en cherchant à échapper à son agresseur
 

Un jeune gay est décédé dans la nuit du mercredi 10 au jeudi 11 avril après avoir invité chez lui un homme rencontré dans un bus de nuit. Son ami, qui l'accompagnait, a été poignardé, mais est en vie bien que dans un état grave.
 
 
 
 
  
Vatican
L'analyse de Benoît XVI sur la pédophilie dans l'église sous une pluie de critiques
 

L'analyse de Benoît XVI pointant la révolution sexuelle de 1968 comme une cause des scandales de pédophilie de l'Eglise, est torpillée par des experts rappelant que le phénomène remonte aux premiers siècles du christianisme.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site