e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 Pour ne pas prendre le risque de se louper - Présidentielle / Edito 
Présidentielle / Edito
Pour ne pas prendre le risque de se louper
 

Cette présidentielle brouille les repères traditionnels et disperse comme jamais les intentions de votes chez les gays comme dans l'ensemble de l'électorat. Et ce alors que deux candidats explicitement anti-LGBT peuvent l'emporter.

 
 
 
 

Ce jour-là, en découvrant ses propos dans l'Obs, on s'est dit qu'on ne pourrait pas voter en faveur de celui qui apparaîsait déjà comme le favori de l'élection présidentielle avec Marine Le Pen.

Comment donner sa voix à un homme qui par opportunisme politique ou confusion intellectuelle jugeait que les humiliés du grand débat autour du mariage pour tous avaient été les militants de la Manif pour tous? 

On l'a cru volontiers, alors, lorsqu'il a démenti être gay, car s'il l'avait été, il n'aurait pu avancer pareille analyse, blessé qu'il aurait été dans son identité comme nous l'avons tous été par des propos, des slogans, des insultes abjectes répétées des mois durant par des hordes d'homophobes radicalisés.

S'apercevant de sa lourde bévue, pour ne pas dire sa faute, il a tenté de redresser le cap et a aligné au fil des semaines une défense de la loi Taubira, un parti pris en faveur de la PMA et un ensemble de propositions pour lutter contre l'homophobie, là où les candidats estampillés "de gauche" faisaient le service minimum sur le sujet empêtrés qu'ils étaient à se concurrencer pour incarner la pureté idéologique et surtout le leadership d'un camp objectivement minoritaire et incapable de remporter l'élection.

En face, les deux candidats de droite et d'extrême droite, François Fillon et Marine Le Pen, opposés à la loi Taubira sur le mariage gay qu'ils veulent modifier ou abroger, semblaient ne pas avoir de quoi séduire le moindre électeur soucieux de défendre ses intérêts et son intégrité de LGBT - même si des études sérieuses montrent que les choses sont plus compliquées qu'il y paraît et que le Front National séduit aussi certains électeurs homosexuels.

Dans une configuration où l'incertitude domine et où le risque de voir le candidat de droite pourtant décrédibilisé se qualifier pour le second tour et gagner la présidentielle puis appliquer une politique radicalisée par ses alliés de Sens commun sur les questions de famille, de genre, d'éducation et de culture, difficile de ne pas se poser la question du vote stratégique.

Hamon étant clairement hors course après une campagne à côté de la plaque et quoi qu'en dise l'intéressé et ses partisans chauffés à blanc par des sondages porteurs, Mélenchon au mieux bon 3ème, on en revient à ce fameux Macron qui pourraît bien avoir gagné son pari en s'installant habilement comme seul rempart possible à deux candidats dont l'élection constituerait dans un cas une régression assurée ou pire encore dans l'autre un danger pour les libertés fondamentales et la démocratie. Et ce dès le 1er tour. Pour ne pas prendre le risque de "se louper" comme un certain 21 avril 2002.

Jacky Fougeray - E-llico


 
  
  L'Actu
 
 
  
Présidentielle / 2nd tour
SOS homophobie appelle à voter pour Emmanuel Macron
 

SOS homophobie prend clairement position en faveur d'Emmanuel Macron pour le second tour de l'élection présidentielle. 
 
 
 
 
  
Attentat des Champs-Elysées
Jean-Marie Le Pen estime quer l'hommage à Xavier Jugelé célébrait plus l'homosexuel que le policier
 

Le président d'honneur du Front national s'est dit est "un peu choqué" par l'hommage national au policier abattu sur les Champs-Elysées. Pour lui, cet hommage à Xavier Jugelé célébrait plus l'homosexuel que le policier.
 
 
 
 
  
Macron / Le Pen
Leur projet pour les personnes LGBT
 

Marine Le Pen veut abroger le mariage pour tous alors qu'Emmanuel Macron affiche un soutien aux droits des personnes LGBTI dans une lettre ouverte adressée à la communauté juste avant le 1er tour.
 
 
 
 
  
Allemagne
Le projet de loi réparant l’injustice faite aux homosexuels devant le parlement
 

L'Allemagne ouvre la voie à la réhabilitation et l'indemnisation de quelque 50.000 hommes condamnés pour homosexualité sur la base d'un texte nazi resté en vigueur longtemps après la Deuxième guerre mondiale.
 
 
 
 
  
Présidentielle / 2nd tour
L'Inter-LGBT n'appelle pas à voter Macron
 

Tout en invitant à "battre les idées du Front national", l'Inter-LGBT n'appelle pas à voter Macron au second tour de l'élection présidentielle. 
 
 
 
 
  
Présidentielle / 2nd tour
Lagarde (UDI) demande à LR d'exclure Boutin et Sens commun
 

e président de l'UDI Jean-Christophe Lagarde a souhaité jeudi l'exclusion des Républicains (LR) de Christine Boutin, qui prône un vote en faveur de Marine Le Pen, mais aussi de Sens Commun, qui refuse de choisir entre la candidate du FN et Emmanuel Macron.
 
 
 
 
  
New York
Les habitants de Gay Street transforment une croix chrétienne en symbole LGBT
 

Comment les habitants d'une des rue symboliques de  Greenwich Village ont détourné une croix chrétienne qui voulait les stygmatiser en symbole d'acceptation. 
 
 
 
 
  
Brésil
Des cours de krav maga pour contrer la violence homophobe
 

Les corps s'abattent avec fracas sur le tatami quand Maira se décide à entrer d'un pas hésitant dans la salle de sport: cette transgenre brésilienne assiste pour la première fois à un cours d'auto-défense dédié au public LGBT.
 
 
 
 
  
Cinéma
Le réalisateur du de Philadelphia et du Silence des agneaux Jonathan Demme est mort
 

Le réalisateur américain Jonathan Demme, primé aux Oscars pour "Le silence des agneaux", est décédé mercredi à New York des suites d'un cancer, à l'âge de 73 ans.
 
 
 
 
  
Présidentielle
La Manif pour tous appelle à s'opposer à Macron, candidat ouvertement anti-famille
 

La Manif pour tous, fer de lance de l'opposition à la loi sur le mariage homosexuel, a appelé mardi à ne pas voter en faveur d'Emmanuel Macron au second tour de l'élection présidentielle, estimant que le représentant d'En Marche! était un "candidat ouvertement anti-famille".
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site

  
 Annonce