e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
  Prison ferme pour Moussa, demandeur d'asile guinéen militant à Aides  - Lyon  
Lyon
Prison ferme pour Moussa, demandeur d'asile guinéen militant à Aides
 

Moussa, jeune bisexuel guinéen en situation irrégulière, a été condamné mardi à Lyon à deux mois de prison ferme pour avoir refusé d'embarquer dans un avion pour Conakry, à l'issue d'une audience rendue houleuse par un problème d'interprète.

 
 
 
 

Ce procès, initialement prévu en mai, avait été reporté en l'absence d'un interprète en langue soussou. Or, la traductrice appelée à la barre du tribunal correctionnel parlait plusieurs langues de l'Afrique de l'Ouest mais pas le soussou. Le tribunal a toutefois décidé d'examiner l'affaire, estimant que Moussa Camara avait "une connaissance suffisante de la langue française".

"Il est hors de question que cette audience se tienne. C'est une atteinte aux libertés fondamentales", s'est emportée son avocate, Me Florence Alligier, qui a quitté la salle afin de demander l'intervention du bâtonnier du barreau de Lyon, Farid Hamel.

En larmes dans le box, le jeune homme de 28 ans ne s'est pas exprimé devant le tribunal, qui l'a condamné à deux mois de prison ferme et deux ans d'interdiction de territoire.

Artiste acrobate, il était arrivé en France en 2015 avec une autorisation temporaire de travail. Sa demande d'asile avait été rejetée en 2017.

Le 3 mai, il avait refusé d'embarquer à l'aéroport de Lyon-Saint-Exupéry sur un vol pour Conakry, la capitale guinéenne. Le jeune homme affirme que son compagnon a été lynché par sa famille en Guinée, qu'il a quittée pour fuir les persécutions contre les homosexuels.

En Guinée, l'homosexualité est passible d'une peine allant jusqu'à trois ans de prison. La procureure, qui avait requis dix ans d'interdiction de territoire, a émis un doute sur l'homosexualité de Moussa Camara, s'appuyant sur des extraits de la procédure, lus à l'audience, où le Guinéen se dit "bisexuel" et assure avoir une "compagne enceinte".

"C'est l'illustration parfaite que M. Camara ne parle pas suffisamment français", a rétorqué Me Alligier à l'issue de l'audience, en ajoutant qu'il n'avait "jamais entretenu de relation amoureuse avec la jeune femme en question".

L'avocate a immédiatement interjeté appel, considérant ce jugement "nul". Pour Me Hamel, "l'affaire sera rejugée et très certainement renvoyée devant le tribunal correctionnel car un mauvais interprète équivaut à une absence d'interprète".

Pour la Lesbian and Gay Pride de Lyon, "cette décision est inhumaine. Elle a été prise au cours d'une audience ahurissante et au mépris des droits les plus élémentaires de Fodé-Moussa Camara".

Le cas de Moussa Camara avait suscité l'émotion sur les réseaux sociaux. "Son compagnon a déjà été assassiné en raison de son homosexualité. Son expulsion serait un scandale", avait affirmé le premier secrétaire du Parti socialiste Olivier Faure.

Plusieurs dizaines de militants de l'association Aides de Lyon et de Nîmes, où militait et résidait Moussa Camara, étaient venus le soutenir.

(Avec AFP)


 
  
  L'Actu
 
 
  
Marlène Schiappa
Ses propos sur une convergence idéologique entre Manif pour tous et terroristes islamistes font réagir la droite
 

Les propos de Marlène Schiappa et Nicole Belloubet sur "la convergence idéologique" ou les possibles "ramifications" entre la Manif pour tous et les terroristes islamistes ont suscité de vives réactions à droite et au sein du mouvement anti-mariage gay qui annonce qu'il va porter plainte.
 
 
 
 
  
PMA pour toutes
La mise en garde de la députée Thill par LREM est une mascarade selon les associations LGBT
 

La simple "mise en garde" prononcée jeudi par La République En Marche (LREM) contre la députée de l'Oise Agnès Thill pour ses propos contre la PMA pour toutes est "une mascarade", selon des associations LGBT qui demandent toujours son exclusion.
 
 
 
 
  
Homophobie
Deux jeunes écopent d'un avertissement de la justice après l'agression d'étudiantes lesbiennes
 

Deux jeunes, un garçon et une fille, ont écopé d'un avertissement du tribunal pour enfants de Pontoise (Val-d'Oise) après l'agression homophobe de deux étudiantes de leur âge dans un train de banlieue.
 
 
 
 
  
De victime à suspect
L'acteur Jussie Smollett a inventé son agression raciste et homophobe
 

Il a payé deux hommes par chèque pour simuler une attaque raciste et homophobe, affirment les autorités américaines: l'acteur Jussie Smollett a été libéré sous caution jeudi, accusé d'avoir monté cette agression de toutes pièces pour tenter de faire avancer sa carrière.
 
 
 
 
  
Vatican
Deux cardinaux traditionalistes condamnent le fléau de la cause homosexuelle qui s'est propagé dans l'Eglise
 

Les catholiques les plus conservateurs, mais aussi un sociologue français, se sont invités cette semaine dans les débats d'un sommet du Vatican consacré à la lutte contre la pédophilie, en abordant avec fracas le sujet de l'homosexualité dans les rangs de l'Eglise.
 
 
 
 
  
Etats-Unis
L'acteur Jussie Smollett se disant victime d'une agression homophobe inculpé pour fausse plainte
 

L'acteur américain noir et homosexuel Jussie Smollett, qui avait affirmé fin janvier avoir été victime d'une agression raciste et homophobe, a été arrêté après son inculpation pour dépôt de fausse plainte, a annoncé jeudi la police de Chicago.
 
 
 
 
  
LREM
Simple mise en garde à Agnès Thill pour ses propos contre la PMA pour toutes
 

L'élue LREM Agnès Thill, dont certains députés ont demandé à plusieurs reprises l'exclusion après des déclarations anti-PMA, a reçu une simple "mise en garde" de la part de son parti, a-t-elle indiqué aujourd'hui à l'AFP.
 
 
 
 
  
Albi
Interdit de maquillage par la direction, un lycéen mobilise son établissement
 

Alexis, un lycéen en première d'Albi, a mis le feu à son établissement pour s'y être présenté maquillé et avec des talons. Il est soutenu par ses camarades.
 
 
 
 
  
Etats-Unis / Présidentielle
L'offensive ou le profil bas; la difficile stratégie des démocrates face à Trump
 

"Raciste", "sexiste", "menteur pathologique": Bernie Sanders est entré dans la course à la Maison Blanche avec des mots très durs contre Donald Trump, tandis que d'autres candidats démocrates prenaient plus de précautions, illustrant un dilemme stratégique. 
 
 
 
 
  
Suède
Un jeune homosexuel iranien menacé de renvoi en Iran
 

Mehdi Shokr Khoda, un jeune Iranien de 19 ans, risque de se voir refuser le droit d'asile en Suède où il réside actuellement avec son compagnon Carlo. Avec une menace de peine de mort s'il est renvoyé dans son pays d'origine.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site