e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
  Prison ferme pour Moussa, demandeur d'asile guinéen militant à Aides  - Lyon  
Lyon
Prison ferme pour Moussa, demandeur d'asile guinéen militant à Aides
 

Moussa, jeune bisexuel guinéen en situation irrégulière, a été condamné mardi à Lyon à deux mois de prison ferme pour avoir refusé d'embarquer dans un avion pour Conakry, à l'issue d'une audience rendue houleuse par un problème d'interprète.

 
 
 
 

Ce procès, initialement prévu en mai, avait été reporté en l'absence d'un interprète en langue soussou. Or, la traductrice appelée à la barre du tribunal correctionnel parlait plusieurs langues de l'Afrique de l'Ouest mais pas le soussou. Le tribunal a toutefois décidé d'examiner l'affaire, estimant que Moussa Camara avait "une connaissance suffisante de la langue française".

"Il est hors de question que cette audience se tienne. C'est une atteinte aux libertés fondamentales", s'est emportée son avocate, Me Florence Alligier, qui a quitté la salle afin de demander l'intervention du bâtonnier du barreau de Lyon, Farid Hamel.

En larmes dans le box, le jeune homme de 28 ans ne s'est pas exprimé devant le tribunal, qui l'a condamné à deux mois de prison ferme et deux ans d'interdiction de territoire.

Artiste acrobate, il était arrivé en France en 2015 avec une autorisation temporaire de travail. Sa demande d'asile avait été rejetée en 2017.

Le 3 mai, il avait refusé d'embarquer à l'aéroport de Lyon-Saint-Exupéry sur un vol pour Conakry, la capitale guinéenne. Le jeune homme affirme que son compagnon a été lynché par sa famille en Guinée, qu'il a quittée pour fuir les persécutions contre les homosexuels.

En Guinée, l'homosexualité est passible d'une peine allant jusqu'à trois ans de prison. La procureure, qui avait requis dix ans d'interdiction de territoire, a émis un doute sur l'homosexualité de Moussa Camara, s'appuyant sur des extraits de la procédure, lus à l'audience, où le Guinéen se dit "bisexuel" et assure avoir une "compagne enceinte".

"C'est l'illustration parfaite que M. Camara ne parle pas suffisamment français", a rétorqué Me Alligier à l'issue de l'audience, en ajoutant qu'il n'avait "jamais entretenu de relation amoureuse avec la jeune femme en question".

L'avocate a immédiatement interjeté appel, considérant ce jugement "nul". Pour Me Hamel, "l'affaire sera rejugée et très certainement renvoyée devant le tribunal correctionnel car un mauvais interprète équivaut à une absence d'interprète".

Pour la Lesbian and Gay Pride de Lyon, "cette décision est inhumaine. Elle a été prise au cours d'une audience ahurissante et au mépris des droits les plus élémentaires de Fodé-Moussa Camara".

Le cas de Moussa Camara avait suscité l'émotion sur les réseaux sociaux. "Son compagnon a déjà été assassiné en raison de son homosexualité. Son expulsion serait un scandale", avait affirmé le premier secrétaire du Parti socialiste Olivier Faure.

Plusieurs dizaines de militants de l'association Aides de Lyon et de Nîmes, où militait et résidait Moussa Camara, étaient venus le soutenir.

(Avec AFP)


 
  
  L'Actu
 
 
  
Histoire
Stonewall, 28 juin 1969: quand la communauté gay encercle la police de New York
 

"C'était la première fois que notre communauté emprisonnait des policiers alors que, jusque-là, c'était toujours eux qui nous emprisonnaient": Mark Segal, un ancien de Stonewall, se souvient de la première des six nuits d'émeutes à New York qui ont propulsé la cause homosexuelle et changé la vie de millions de personnes.
 
 
 
 
  
Monde
L'évolution des droits LGBT depuis les émeutes de Stonewall
 

Les émeutes de Stonewall, déclenchées par une descente de police dans un club gay de New York le 28 juin 1969, ont marqué l'éclosion du militantisme LGBT aux Etats-Unis et dans le monde, qui a conduit à des avancées majeures.  En voici quelques grandes étapes.
 
 
 
 
  
Brésil
Des dizaines de milliers de personnes à la Gay Pride de Sao Paulo
 

Des dizaines de milliers de personnes ont défilé dimanche pour la Gay Pride de Sao Paulo, l'une des plus importantes au monde, en dépit du climat politique conservateur au Brésil sous la présidence de Jair Bolsonaro.
 
 
 
 
  
PMA pour toutes
La ministre de la Santé souhaite lever le voile sur la filiation
 

Dans le cadre de l'ouverture à la PMA à toutes les femmes, la ministre de la Santé Agnès Buzyn souhaite "lever le voile sur la filiation" pour les enfants nés grâce à un donneur, afin qu'ils accédent à des informations sur celui-ci à leur majorité.
 
 
 
 
  
Ukraine
La gay pride réunit des milliers de personnes à Kiev
 

Des milliers de personnes ont participé dimanche à une gay pride à Kiev, sous étroite surveillance policière mais sans incident majeur malgré la présence de militants d'extrême droite et religieux hostiles.
 
 
 
 
  
Chili
Des dizaines de milliers de personnes manifestent pour les droits LGBT
 

Environ 100.000 personnes, selon les organisateurs, ont manifesté samedi en musique et en dansant à Santiago en faveur des droits des LGBT au Chili, pays conservateur où l'influence de l'Eglise catholique reste forte.
 
 
 
 
  
Elysée
Main dans la main, Macron et Elton John mobilisent contre le sida
 

Le président Emmanuel Macron a lancé vendredi un appel à la mobilisation internationale dans la lutte contre le sida avec l'objectif de "sauver 16 millions de vies", au cours d'une apparition aux côtés d'Elton John durant la Fête de la musique à l'Elysée.
 
 
 
 
  
Don du sang des homosexuels
Les associations LGBT portent plainte contre la France devant la Commission européenne
 

Plusieurs associations LGBT ont annoncé jeudi avoir porté plainte contre la France devant la Commission européenne pour discrimination, en raison de l'obligation faite aux hommes homosexuels d'observer une période d'abstinence de douze mois pour être autorisés à donner leur sang.
 
 
 
 
  
VIH
Macron lance avec Elton John un appel à la mobilisation contre le sida
 

Emmanuel Macron lance ce vendredi en compagnie d'Elton John un appel à la mobilisation internationale pour accroître les fonds de la lutte contre le sida, le paludisme et la tuberculose, a indiqué jeudi la présidence.
 
 
 
 
  
Drogues
Act Up dénonce un accès aux seringues stériles aléatoire et limité à Paris
 

L'accès aux seringues stériles en pharmacie, prévu pour lutter contre le sida et l'hépatite C, est "aléatoire et limité" à Paris, ville qui concentre plus d'infections que la moyenne, s'est alarmée mercredi l'association Act Up après la publication d'une enquête de terrain.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site