e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 Seconde victoire judiciaire pour <I>Grâce à Dieu</I> qui sort en salles ce mercredi  - Cinéma / Pédophilie 
Cinéma / Pédophilie
Seconde victoire judiciaire pour Grâce à Dieu qui sort en salles ce mercredi
 

Fin du suspense: "Grâce à Dieu", le film de François Ozon sur une affaire de pédophilie qui a secoué l'Eglise lyonnaise sortira bien en salles mercredi, après avoir franchi un ultime obstacle judiciaire.

 
 
 
 

Le long-métrage raconte la naissance de l'association de victimes "La Parole Libérée", fondée à Lyon en 2015 par d'anciens scouts accusant d'agressions sexuelles le père Bernard Preynat.

François Ozon s'était dit "zen" mardi matin, affichant sa confiance en la justice. Mais le prolifique réalisateur n'a pas caché son soulagement, tweettant "Merci Lyon, Grâce à Dieu sortira bien le 20 février 2019", quelques minutes seulement après la décision du Tribunal de grande instance de Lyon, où il était assigné en référé (procédure d'urgence) par une ex-membre du diocèse de Lyon, Régine Maire.

Cette dernière a été déboutée de sa demande.

Cette femme, aujourd'hui âgée de 80 ans, a comparu début janvier à Lyon aux côtés du cardinal Philippe Barbarin pour ne pas avoir dénoncé à la justice les agressions de l'ex-prêtre. Le jugement dans ce dossier doit être rendu dans quelques jours, le 7 mars.

Le film prend le parti de citer nommément le cardinal Barbarin, le père Preynat et Régine Maire mais de donner seulement les prénoms des victimes.

C'est une seconde victoire pour l'équipe du film, qui avait aussi été assignée par Bernard Preynat directement. L'ex-prêtre demandait un report de sa sortie au nom de la présomption d'innocence car il n'a pas encore été jugé. Mais sa demande a aussi été rejetée lundi à Paris.

"Nous sommes heureux que le tribunal de Lyon ait appliqué le principe de liberté d'information et de création (même) quand il semble s'opposer aux droits des personnes", s'est réjoui Paul-Albert Iweins, l'un des deux avocats du producteur et du distributeur du film, interrogé par l'AFP.

Une décision contraire "aurait été catastrophique pour le film", ajoute l'avocat.

Si la justice avait donné satisfaction à Régine Maire, cela aurait retardé techniquement la sortie de l’œuvre. Il aurait en effet fallu rappeler les quelque 300 copies déjà distribuées dans les salles de cinéma et réenregistrer la bande-son.

Rédaction avec AFP


> Publicité <


 
  
  L'Actu
 
 
  
PMA et filiation
Les associations LGBT demandent aux médias d'informer sans discriminer
 

Veille des télés et radios, courrier au CSA, interpellations sur les réseaux sociaux: à l'occasion des débats sur la PMA, les associations LGBT demandent aux médias d"informer sans discriminer", craignant de revivre le climat de "violence" avant le mariage pour tous en 2013.
 
 
 
 
  
USA
Victoire judiciaire de 2 artistes refusant de faire des invitations pour un mariage gay
 

La Cour suprême de l'Etat américain d'Arizona a jugé lundi que deux artistes de Phoenix étaient dans leur bon droit en refusant de réaliser des invitations destinées à un mariage homosexuel en mettant en avant leurs convictions religieuses.
 
 
 
 
  
Eglise catholique
Le président de la Conférence des évêques appelle les citoyens à manifester contre la PMA pour toutes
 

A quelques jours de l'examen du texte par les députés, l'épiscopat catholique tente de peser sur le projet de loi bioéthique en soulignant "la gravité des enjeu".
 
 
 
 
  
Rassemblement National
Nicolas Bay manifestera contre la PMA le 6 octobre
 

L'eurodéputé Nicolas Bay, membre de la direction du Rassemblement national, a indiqué lundi 16 septembre qu'il participerait le 6 octobre à la manifestation contre l'élargissement de la procréation médicalement assistée (PMA), qui constitue selon lui "une régression majeure".  
 
 
 
 
  
Australie
Le cardinal Pell fait un ultime appel contre sa condamnation pour pédophilie
 

Condamné à six ans de prison pour l'agression de deux adolescents, l'ancien prélat a déjà été débouté le mois dernier par la Cour suprême de l'État de Victoria.
 
 
 
 
  
Projet de loi bioéthique
Le vaste projet de loi passe le cap de la commission
 

Les députés ont adopté dans la nuit de vendredi à samedi en commission le vaste projet de loi bioéthique, au terme de débats ardents mais plutôt sereins, une première étape avant un examen qui s'annonce plus houleux dans l'hémicycle à compter du 24 septembre.
 
 
 
 
  
Projet de loi
La PMA pour toutes sera notre malédiction, estime François-Xavier Bellamy (LR)
 

L'ouverture de la PMA à toutes les femmes sera "notre malédiction", estime le député européen LR François-Xavier Bellamy qui ira manifester le 6 octobre contre cette "fuite en avant perpétuelle dans l'insatisfaction et la frustration".
 
 
 
 
  
France
La justice rejette la demande d'un père biologique homosexuel d'avoir la garde d'un enfant né d'une GPA
 

La Cour de cassation a rejeté la demande d'un père biologique d'avoir la garde d'un enfant de six ans et de le retirer de sa famille d'adoption, l'enfant étant né après une gestation pour autrui (GPA) illégale.
 
 
 
 
  
Rugby
Gareth Thomas veut mettre fin à la stigmatisation sur la séropositivité
 

Au lendemain de la révélation de sa séropositivité, Gareth Thomas, l'ex-capitaine de l'équipe du pays de Galles de rugby et des Lions britanniques et irlandais, a indiqué avoir voulu "mettre fin à la stigmatisation" au sujet de cette maladie.
 
 
 
 
  
PMA pour toutes
L'épiscopat, opposé au projet de loi, se mobilise
 

L'épiscopat catholique, opposé au projet de loi bioéthique, s'est donné rendez-vous lundi soir au Collège des Bernardins à Paris pour "éclairer les consciences", espérant encore peser sur ce texte qui prévoit notamment l'extension de la PMA aux couples de lesbiennes et aux femmes célibataires.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site