e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 Sens Commun fait un appel du pied à Marion Maréchal-Le Pen - Droite 
Droite
Sens Commun fait un appel du pied à Marion Maréchal-Le Pen
 

L'appel du pied du président de Sens Commun, émanation politique de la Manif Pour tous et mouvement associé aux Républicains, à Marion Maréchal-Le Pen passe mal, officiellement, dans les rangs du parti de droite.

 
 
 
 

Le président de Sens Commun, émanation politique de la Manif Pour tous et mouvement associé aux Républicains, Christophe Billan (photo), s'est dit prêt à une "plateforme" avec Marion Maréchal-Le Pen, dans un entretien au mensuel ultraconservateur "L'Incorrect".

Selon lui, la participation de Marion Maréchal-Le Pen à "une plateforme réunissant toutes les bonnes volontés d'une droite véritable" ne poserait "aucun problème".

Cette déclaration a provoqué un malaise dans les rangs des Républicains.

"Si je suis élu, notre ligne sera très claire. Il n'y a aucune alliance avec des élus du Front national et tous ceux qui ne partagent pas cette ligne ne feront pas partie de mon équipe", a réagi Laurent Wauquiez, candidat et favori à la présidence du parti de droite. 

Il a par ailleurs décidé de suspendre sa venue à l'univertsité de rentrée de Sens Commun où il était annoncé en parlant de "ligne rouge". 

Laurent Wauquiez, qui est pourtant proche de Sens Commun, a sans doute considéré que cette prise de position risquait de le fragiliser en plein campagne interne, alors qu'il peine à rassembler les courants les plus modérés de son parti.

Christian Estrosi a appelé à la "clarification de certains leaders" et Valérie Pécresse, présidente LR de la région Île-de-France a mis en garde contre tout rapprochement avec le FN. 

Du côté des Constructif, l'ancien bras droit d'Alain Juppé Gilles Boyer s'est interrogé avec ironie: "Une procédure d'exclusion va-t-elle être engagée?".

 Face à ces réacions négatives, Sens Commun a assuré que Christophe Billan "ne tend pas la main au Front national" dans un communiqué publié mardi soir. 

Mise à jour 12/10 : Sens commun a décidé d'annuler son univertsité de rentrée. "L'objet de cette 'Journée de la France silencieuse' était de débattre de façon apaisée d'enjeux de fond, loin des querelles d'ordre strictement politique et des jeux d'appareil. Or les conditions pour une réflexion et un dialogue constructifs ne sont pas réunies", indique la formation dans uncommuniqué.

>  Sens Commun met un pied à Sciences Po Paris

Le 9 octobre, Sens Commun, le mouvement issu de la Manif pour tous, a rassemblé les voix de 120 étudiants (sur 13.000) qui lui permettent d'exister au sein de Sciences Po Paris.

Pour l'heure, le mouvement n'est encore reconnu qu'en tant qu'"initiative étudiante", mais l'année prochaine, il peut espérer  devenir une association reconnue par Sciences Po.

Huit autres associations dont l'Unef, l'Union des étudiants communistes ou des associations féministes ont dénoncé l'homophobie du mouvement dans un communiqué.

 


 
  
  L'Actu
 
 
  
Entreprises
Les inspecteurs du travail seront formés contre les discriminations LGBT
 

Les inspecteurs du travail bénéficieront, au cours de leur formation initiale, d'un module spécifique sur les discriminations liées à l'orientation sexuelle, a annoncé jeudi la ministre du Travail Muriel Pénicaud.
 
 
 
 
  
Service public
France Culture a diffusé une homélie anti-LGBT et anti-IVG lors de la messe radiodiffusée du 15 juillet
 

France Culture a diffusé une homélie anti-LGBT lors de la messe retransmise sur son antenne le dimanche 15 juillet dernier. 
 
 
 
 
  
Conférence sur le sida / Amsterdam
Une dangereuse complaisance à combattre
 

Experts et militants se retrouvent à Amsterdam à partir de lundi pour la Conférence internationale sur le sida, à un moment où s'installe "une dangereuse complaisance" vis-à-vis d'une maladie qui est mieux traitée mais fait toujours des ravages.
 
 
 
 
  
Gouvernement
Benjamin Griveaux annonce un projet de loi sur la PMA avant la fin de l'année
 

Le gouvernement présentera avant la fin de l'année un projet de loi sur les questions de bioéthique, y compris la PMA, qui sera débattu par le Parlement début 2019, a indiqué mercredi le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux.  
 
 
 
 
  
PMA pour toutes
Wauquiez (LR) dénonce cacophonie et surenchère sur la PMA
 

Laurent Wauquiez, président des Républicains, a dénoncé jeudi une "surenchère au sein de la majorité" et "une réponse de cacophonie du côté du gouvernement", ce qui n'est "pas propice à aborder" le projet de loi sur la PMA.
 
 
 
 
  
France
Les infections sexuellement transmissibles ont triplé en 4 ans
 

Les chiffres de transmission d’infections sexuellement transmissibles (IST) sont mauvais. Entre 2012 et 2016, elles ont triplé en France.
 
 
 
 
  
Cuba
La communauté LGBT cubaine espère de nouveaux droits dans la prochaine constitution
 

Une nouvelle constitution doit voir le jour à Cuba le week end prochain. La communauté LGBT espère s'y voir accorder davantage de droits dont ceux au mariage et à l'adoption. 
 
 
 
 
  
Lutte contre le VIH
Des succès mais le spectre d'une crise: un paradoxe
 

La lutte contre le sida est en plein paradoxe: la proportion de séropositifs qui ont accès aux traitements n'a jamais été aussi élevée mais un relâchement dans la prévention et la baisse des financements font craindre un rebond de l'épidémie.
 
 
 
 
  
Télé
TF1 lance un programme court contre les préjugés
 

Des personnes en fauteuil roulant ou atteintes de trisomie 21, des banlieusards et des homosexuels répondent sans tabous pour lutter contre les préjugés: C'est le principe de "C'est quoi cette question ?", programme court diffusé à partir de samedi sur TF1.
 
 
 
 
  
Prévention VIH
L’IGAS dénonce des retards de la mise en oeuvre de la PrEP
 

Le Truvada, traitement préventif anti-VIH, est insuffisamment utilisé en France par les homosexuels et les personnes nées dans des pays d'Afrique subsaharienne, qui constituent la majorité des gens contaminées chaque année en France, selon un rapport de l'Igas.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site