e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 Sens Commun fait un appel du pied à Marion Maréchal-Le Pen - Droite 
Droite
Sens Commun fait un appel du pied à Marion Maréchal-Le Pen
 

L'appel du pied du président de Sens Commun, émanation politique de la Manif Pour tous et mouvement associé aux Républicains, à Marion Maréchal-Le Pen passe mal, officiellement, dans les rangs du parti de droite.

 
 
 
 

Le président de Sens Commun, émanation politique de la Manif Pour tous et mouvement associé aux Républicains, Christophe Billan (photo), s'est dit prêt à une "plateforme" avec Marion Maréchal-Le Pen, dans un entretien au mensuel ultraconservateur "L'Incorrect".

Selon lui, la participation de Marion Maréchal-Le Pen à "une plateforme réunissant toutes les bonnes volontés d'une droite véritable" ne poserait "aucun problème".

Cette déclaration a provoqué un malaise dans les rangs des Républicains.

"Si je suis élu, notre ligne sera très claire. Il n'y a aucune alliance avec des élus du Front national et tous ceux qui ne partagent pas cette ligne ne feront pas partie de mon équipe", a réagi Laurent Wauquiez, candidat et favori à la présidence du parti de droite. 

Il a par ailleurs décidé de suspendre sa venue à l'univertsité de rentrée de Sens Commun où il était annoncé en parlant de "ligne rouge". 

Laurent Wauquiez, qui est pourtant proche de Sens Commun, a sans doute considéré que cette prise de position risquait de le fragiliser en plein campagne interne, alors qu'il peine à rassembler les courants les plus modérés de son parti.

Christian Estrosi a appelé à la "clarification de certains leaders" et Valérie Pécresse, présidente LR de la région Île-de-France a mis en garde contre tout rapprochement avec le FN. 

Du côté des Constructif, l'ancien bras droit d'Alain Juppé Gilles Boyer s'est interrogé avec ironie: "Une procédure d'exclusion va-t-elle être engagée?".

 Face à ces réacions négatives, Sens Commun a assuré que Christophe Billan "ne tend pas la main au Front national" dans un communiqué publié mardi soir. 

Mise à jour 12/10 : Sens commun a décidé d'annuler son univertsité de rentrée. "L'objet de cette 'Journée de la France silencieuse' était de débattre de façon apaisée d'enjeux de fond, loin des querelles d'ordre strictement politique et des jeux d'appareil. Or les conditions pour une réflexion et un dialogue constructifs ne sont pas réunies", indique la formation dans uncommuniqué.

>  Sens Commun met un pied à Sciences Po Paris

Le 9 octobre, Sens Commun, le mouvement issu de la Manif pour tous, a rassemblé les voix de 120 étudiants (sur 13.000) qui lui permettent d'exister au sein de Sciences Po Paris.

Pour l'heure, le mouvement n'est encore reconnu qu'en tant qu'"initiative étudiante", mais l'année prochaine, il peut espérer  devenir une association reconnue par Sciences Po.

Huit autres associations dont l'Unef, l'Union des étudiants communistes ou des associations féministes ont dénoncé l'homophobie du mouvement dans un communiqué.

 


 
  
  L'Actu
 
 
  
Tchétchénie
Kadyrov accuse la famille du chanteur Zelimkhan Bakayev de l'avoir tué à cause de son homosexualité supposée
 

Le président tchétcène Kadyrov a accusé des membres de la famille du chanteur Zelimkhan Bakayev, disparu depuis plusieurs mois, de l'avoir elle-même assassiné à cause de son homosexualité présumée. 
 
 
 
 
  
Gestation pour autrui
Pro et anti-GPA s'affrontent à coup de tribunes
 

Après la publication, mardi, d'une tribune de 110 personnalités réclamant un "débat de fond" "serein, argumenté et informé" sur la GPA, les opposants à la gestation pour autrui signent une contre-tribune dans laquelles ils s'opposent au "marché de la personne humaine". 
 
 
 
 
  
Mariage pour tous
Au procès des violences contre les Femen, jusqu'à un an avec sursis requis
 

Les faits remontent à 2012, lors d'une manifestation de catholiques opposés au mariage homosexuel: des peines allant jusqu'à un an avec sursis ont été requises jeudi soir au procès de huit hommes accusés de "violences en réunion" à l'encontre de militantes des Femen.
 
 
 
 
  
Asie
Taiwan va reconnaître un troisième genre sur les documents officiels
 

Taiwan sera le prochain pays à ajouter un troisième genre possible sur ses documents officiels mentionnant l'identité. 
 
 
 
 
  
PMA, fin de vie et autres débats brûlants
Coup d'envoi des Etats généraux de la bioéthique
 

PMA pour toutes, fin de vie, génétique... Ces sujets brûlants vont être débattus dans les prochains mois à travers la France lors des Etats généraux de la bioéthique, lancés jeudi, en préambule à une nouvelle révision de la loi.
 
 
 
 
  
Etude
Les personnes LGBTI se sentent discriminées dans leurs parcours de soins
 

Plus de la moitié des personnes LGBTI (lesbiennes, gays, bis, trans et intersexes) se sont déjà senties discriminées lors d'un parcours de soins, révèle une étude publiée mercredi.
 
 
 
 
  
Mariage gay
Au procès des violences contre des Femen, les dénégations des prévenus
 

Plusieurs hommes jugés à Paris pour des violences contre des membres du mouvement féministe Femen lors d'une manifestation de catholiques opposés au mariage homosexuel en 2012 ont nié mercredi les avoir commises, au premier jour de leur procès.
 
 
 
 
  
XV de France/Toulon
Le rugbyman Mathieu Bastareaud suspendu trois matches pour injure homophobe
 

Le centre international de Toulon Mathieu Bastareaud a été suspendu trois semaines, et manquera donc le match du XV de France face à l'Irlande, pour avoir qualifié un joueur de Trévise de "pédé", a annoncé mercredi l'organisateur de la Coupe d'Europe.
 
 
 
 
  
Vidéo sexuelle, prostitution
Le blogueur gay Jeremstar dans la tourmente
 

Le nom du blogueur gay Jeremstar est cité dans une histoire trouble de prostitution et une vidéo intime le montrant se mastrubant de lui a été diffusée en ligne. Résultat: C8 suspend sa collaboration à l'émission de Thierry Ardisson. 
 
 
 
 
  
Etats-Unis
La nouvelle Journée de la liberté religieuse de Donald Trump est une attaque supplémentaire contre les LGBT
 

Donald Trump a décrété une nouvelle "Journée de la liberté religieuse" aux Etats-Uis qui s'avère être dans les faits une initiative renfoçant la possible discrimination des peronnes LGBT dans les services ou le commerce.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site

  
 Annonce