e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 Sous le feu des critiques, Macron s'engage à légaliser la PMA pour les couples de femmes - Droits LGBT 
Droits LGBT
Sous le feu des critiques, Macron s'engage à légaliser la PMA pour les couples de femmes
 

Alors que ses propos complaisants sur la Manif pour tous ont suscité un tollé au sein de la communauté LGBT, Emmanuel Macron tente de reprendre la main sur le dossier LGBT en  s'engageant à légaliser la PMA pour les couples de femmes.

 
 
 
 

Premier grand faux pas dans sa campagne: les déclarations d'Emmanuel Macron affirmant que les adversaires du mariage homosexuel ont été "humiliés" lors du quinquennat de François Hollande, car on ne leur a pas suffisamment "parlé", dans une interview publiée jeudi par L'Obs lui ont valu une déluge unanime de critiques sans lui rallier le moindre soutien.

"Il a appartenu à un gouvernement qui n'a pas remis en cause la loi et en 2013 il était secrétaire général adjoint de l'Elysée. Ni à ce moment, ni depuis, je ne l'ai entendu se désolidariser de ce qui a été fait par François Hollande. Quand on est un responsable politique, il ne faut pas oublier avec qui on a travaillé", a réagi la leader de La Manif pour tous Ludovine de la Rochère.

Mesurant sans doute l'impact très négatif de ses propos, Emmanuel Macron a précisé dans la soirée de jeudi à Causette, lors d'une interview en direct sur le compte Facebook du magazine, qu'il était "favorable à la loi du mariage pour tous. Je la protégerai et la défendrai" alors que "d'autres candidats veulent la remettre en cause", a-t-il assuré.

En revanche, il a regretté "la méthode" employée au moment du passage de cette loi. "Il fallait aller vite et ne pas laisser s'installer une espèce de débat qui a clivé profondément la société et a donné le sentiment à une partie qu'ils n'étaient pas entendus. C'est uniquement ce que j'ai ici voulu dire".

"Je suis pour le débat (...) mais là, ce n'était pas le débat, c'était une conflictualité", or, "on ne peut pas construire l'avenir sur des clivages qui soient mémoriels ou sur des fractures identitaires", a-t-il ajouté.

Pas certain que cette mise au point suffise à calmer la tempête, l'entourage du candidat d'En Marche! s'évertue depuis hier à rappeler qu'Emmanuel Macron est non seulement favorable à la loi Taubira ouvrant le mariage et l'adoption aux couples homosexuels, mais qu'il est en outre favorable à l'ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) aux femmes seules et aux couples de femmes.

Les "humiliés" de la Manif pour tous apprécvieront sans doute. Quant à la façon de faire passer cette mesure à laquelle il se dit désormais favorable s'il est élu: "Il faudra une autre pédagogie de la réforme", répond son entourage.

"Le fait que la PMA ne soit pas ouverte aux couples de femmes et aux femmes seules est une discrimination intolérable", a fait valoir Emmanuel Macron qui se dit opposé en revanche à la légalisation de la gestation pour autrui (GPA). 

(Avec AFP)


 
  
  L'Actu
 
 
  
Tweets homophobes
Deux et quatre mois de prison avec sursis pour les auteurs des tweets adressés à Ian Brossat
 

Le tribunal correctionnel a condamné mercredi respectivement à deux et quatre mois de prison avec sursis un homme et une femme ayant écrit des tweets homophobes visant l'adjoint au logement de la maire de Paris, Ian Brossat (PCF).
 
 
 
 
  
Transgenres
L'administration Trump relance la guerre des toilettes
 

L'administration du président américain Donald Trump a annoncé mercredi qu'elle mettait fin à un dispositif fédéral de protection des droits étudiants transgenres, déclenchant immédiatement un tollé parmi les défenseurs des droits des minorités.
 
 
 
 
  
Présidentielle
A Versailles, les irréductibles de la Manif pour tous dans le doute
 

Pour la présidentielle, pas de tract, pas de réunion, pas d'engouement: à Versailles, fief historique des militants de la Manif pour tous, les espoirs nés des mobilisations passées ont laissé place à l'indécision, dans une campagne éloignée des enjeux qu'ils entendaient imposer.
 
 
 
 
  
Homophobie, antisémitisme
Mehdi Meklat rattrapé par ses tweets haineux
 

Avant internet, des journalistes obstinés exhumaient parfois des archives les anciens écrits compromettants de personnalités. Aujourd'hui, tout internaute peut traquer d'anciens tweets que leurs auteurs auraient préféré oublier, comme le montre l'affaire du chroniqueur Mehdi Meklat.
 
 
 
 
  
Mariage gay
Taubira réplique à Macron sur les humiliés de la Manif pour tous
 

Christiane Taubira  répond à son ancien collègue de gouvernement Emmanule Macron après les propos de ce dernier jugeant que les opposants au mariage pour tous avaient été "humiliés" au moment du débat sur la loi instaurant l'égalité du mariage.
 
 
 
 
  
USA
La légalisation du mariage gay entraîne une baisse des tentatives de suicide
 

L'entrée en vigueur de lois légalisant le mariage homosexuel dans plusieurs Etats américains a conduit à une nette réduction des tentatives de suicide parmi les lycéens, tendance encore plus marquée chez les adolescents homosexuels et bisexuels.
 
 
 
 
  
PrEP
Le traitement préventif contre le sida ne protège pas à 100%, selon l''agence du médicament
 

L'agence du médicament ANSM a souligné que le traitement préventif contre le sida Truvada, dont plus de 3.000 personnes ont déjà bénéficié depuis janvier 2016, n'était pas sans risques et ne protégeait pas à 100% contre le virus du sida.
 
 
 
 
  
Droits LGBT
Trump veut revenir sur la politique d'Obama en faveur des transgenres
 

La Maison Blanche a laissé entendre mardi qu'elle se préparait à faire marche arrière sur la position adoptée par l'ancien président Barack Obama concernant les personnes transgenres et les W.-C. auxquels elles doivent avoir accès.
 
 
 
 
  
Afghanistan
Le gouvernement va durcir les lois contre l'esclavage sexuel de jeunes garçons
 

L'Afghanistan, longtemps pointé du doigt pour son laxisme, s'attaque au "bacha Bazi", une pratique très répandue d'esclavage sexuel de jeunes garçons, en s'apprêtant à durcir considérablement sa législation.
 
 
 
 
  
Extrême droite
Milo Yiannopoulos accusé de faire l'apologie de la pédophilie
 

Le populiste d'extrême droite gay Milo Yiannopoulos est au coeur d'une nouvelle polémique, accusé cette fois de faire l'apologie de la pédophilie.       
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site

  
 Annonce