e-llico.com mobile
 
  
  Culture / Médias
 
 
 Un festival très LGBTQ  - Avignon 2018 
Avignon 2018
Un festival très LGBTQ
 

Un "drag king", une artiste transgenre, une pièce sur le meurtre d'un homosexuel: c'est une édition axée sur les identités LGBTQ que propose le 72e Festival d'Avignon (6-24 juillet), en plein débat sur le genre.

 
 
 
 

"Mesdames, messieurs et le reste du monde" 

Qu'est ce que le féminin? le masculin? Le choix d'Avignon de se saisir de ce thème a déjà fait grincer les dents des autorités religieuses dans la Cité des papes, l'archevêque de la ville Mgr Jean-Pierre Cattenoz, ayant réclamé que le festival ne soit "plus centré sur l'homosexualité et le transgenre".

"J'ai espoir que ça n'arrivera pas, mais je me prépare à être attaqué par la fachosphère et par des groupuscules religieux un peu extrêmes", affirme à l'AFP l'artiste David Bobée qui présentera le "feuilleton" d'Avignon, axé sur la discrimination du genre.

Le feuilleton, présenté gratuitement sur 13 jours, donnera libre parole aux LGBTQ et incluera un épisode de "drag king", une sorte de témoignage déconstruisant la masculinité. "Les artistes sont là pour traduire l'air du temps, c'est un moment de réflexion collective", assure David Bobée.

Une pièce de Didier Ruiz, "Trans (Més Enllà)" traitera de la transidentité, tandis que l'Iranien Gurshad Shaheman donnera la voix aux exilés à cause de leur orientation sexuelle.

"Romances inciertos, un autre Orlando" de François Chaignaud et Nino Laisné, est un spectacle-concert autour de personnages androgynes, tandis que le metteur en scène suisse très en vue Milo Rau s'empare d'un fait divers, l'assassinat d'un homosexuel à Liège en 2012.

Et Phia Ménard, artiste née en 1971 dans un corps d'homme, présentera "Saison sèche" où sept femmes seront amenées à "détruire" une maison symbolisant le patriarcat.

De Sénèque à Molière

C'est au Français Thomas Jolly, 36 ans et considéré comme l'un des metteurs en scène les plus doués de sa génération que reviendra le privilège de donner sa version de "Thyeste" de Sénèque dans la Cour d'honneur.

Du côté des pointures internationales, cette édition marquera le retour d'Oskaras Korsunovas, figure du théâtre lituanien, et qui présentera un classique français, le Tartuffe de Molière, dans la langue de son pays.

Le Belge Ivo Van Hove, sollicité par les théâtres du monde entier, évoque dans "Les choses qui passent" le thème d'un drame familial, deux ans après avoir fait sensation avec "Les Damnés" sur une famille à l'heure du triomphe des nazis en Allemagne.

La Française Chloé Dabert revisitera "Iphigénie" de Racine, tandis qu'un autre jeune metteur en scène français Julien Gosselin présentera "Mao II, Joueurs, Les noms", qui se base sur trois romans de l'écrivain américain Don DeLillo sur la question du terrorisme. Habitué des formats au long cours, il donnera sa pièce sur... huit heures.

L'invité absent: Serebrennikov

Comme à Cannes, une chaise vide sera l'hommage d'Avignon au cinéaste et metteur en scène russe Kirill Serebrennikov, assigné à résidence à Moscou depuis août 2017.

David Bobée, qui a collaboré avec Serebrennikov, va lui consacrer un des épisodes de son feuilleton. "Cette chaise vide sera dédiée à tous les gens emprisonnés, torturés, à toutes les chaises vides de cette planète", affirme-t-il.

La création arabe à l'honneur

Des artistes arabes feront entendre leur voix pour dénoncer patriarcat et discrimination. "Mama" est une pièce de l'Egyptien Ahmed el Attar sur la manière dont les femmes dans son pays reproduisent le système patriarcal à travers l'éducation de leurs fils.

Le Libanais Ali Chahrour présentera "May He Rise And Smell The Fragrance", une chorégraphie sur le comportement des hommes dans le rituel funéraire chiite.

En musique, le groupe BNT el Masarwa qui devait interpréter des chansons qui donnent la parole aux Egyptiennes a annulé sa venue "pour des raisons personnelles" d'une artiste et sera remplacée par une création d'une chanteuse algérienne, Souad Asla. Et Abdullah Miniawy mélangera dans "Cri du Caire" le style soufi au rap.

(Source AFP)


 
  
  L'Actu
 
 
  
TPMP
C8 renonce à une demande de dédommagement après les sanctions relatives au canular homophobe d'Hanouna
 

C8, filiale du groupe Canal+ sanctionnée à trois reprises par le CSA pour des séquences diffusées dans l'émission de Cyril Hanouna, a renoncé à la demande de dédommagement qu'elle avait formulée à l'encontre du régulateur de l'audiovisuel qui l'avait sanctionné après un canular homophobe.
 
 
 
 
  
Homophobie
Les scènes gay de Bohemian Rhapsody censurées en Malaisie
 

Le biopic consacré à Freddie Mercury, chanteur emblématique de Queen, est censuré en Malaisie. Les scènes évoquant l'homosexualité ont été coupées. 
 
 
 
 
  
Etats-Unis
Hausse de 17% des crimes racistes, antisémites ou homophobes en 2017
 

Les Etats-Unis ont enregistré une hausse de 17% des crimes racistes, antisémites ou homophobes lors de la première année de présidence de Donald Trump, selon des statistiques du FBI rendues publiques mardi.
 
 
 
 
  
Gestation pour autrui
Quinze personnes inculpées au Cambodge
 

Quinze personnes, dont onze mères porteuses, ont été inculpées mardi au Cambodge qui tente d'enrayer la gestation pour autrui, pratique en pleine essor notamment à destination des couples chinois mais illégale depuis 2016.
 
 
 
 
  
PMA
Une proposition de loi de députés LFI pour pousser le gouvernement à accélérer
 

Des députés Insoumis ont préparé une proposition de loi sur l'extension de la PMA, une forme de coup de pression sur le gouvernement, alors que le projet de loi sur la bioéthique et ce sujet hautement sensible semble prendre du retard.
 
 
 
 
  
USA / Elections au Congrès
Kyrsten Sinema, démocrate et bisexuelle revendiquée, élue sénatrice dans l'Arizona
 

Avec un long recomptage des voix, un deuxième siège sénatorial est finalement remporté par la démocrate, bisexuelle revendiquée, en Arizona lors des élections de mi-mandat.
 
 
 
 
  
Brésil
La Commission interaméricaine des droits de l'homme inquiète du discours de haine de Bolsonaro
 

La présidente de la Commission interaméricaine des droits de l'homme (CIDH) s'est dite lundi "inquiète" du "discours de haine" de Jair Bolsonaro, élu président du Brésil avec un programme d'extrême droite et coutumier des dérapages racistes, misogynes ou homophobes.
 
 
 
 
  
Pologne
Le président polonais favorable à l'interdiction de la propagande gay
 

Dans une interview à la presse, le président Andrzej Duda a déclaré qu'il était favorable à une loi qui interdirait l'évocation publique de l'homosexualité dans les écoles.
 
 
 
 
  
PMA pour toutes
Le projet de loi sur la PMA décalé, les associations LGBT inquiètes
 

Initialement prévu pour la fin novembre, le projet de loi de bioéthique - comprenant notamment l'ouverture de la PMA aux couples de femmes - sera finalement présenté en 2019. 
 
 
 
 
  
Italie
Manifestations contre un projet de loi réformant le droit de la famille
 

Des manifestations ont eu lieu samedi dans une soixantaine de villes italiennes pour réclamer le retrait du projet de loi d'un sénateur de Ligue (extrême droite, au pouvoir) qui prévoit de réformer le droit de la famille sur les couples divorcés et la garde des enfants.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site