e-llico.com mobile
 
  
  Culture / Médias
 
 
 Un film sur Act up en compétion au 70e Festival de Cannes - Cinéma 
Cinéma
Un film sur Act up en compétion au 70e Festival de Cannes
 

Le prochain Festival de cannes se déroulera du 17 au 28 mai avec un jury présidé par l'Espagnol Pedro Almodovar. 

 
 
 
 

Le plus grand rendez-vous mondial du 7e Art comptera cette année quatre réalisateurs français en compétition, dont Jacques Doillon, 73 ans, pour "Rodin", avec Vincent Lindon dans le rôle du célèbre sculpteur, célébré cette année pour le centenaire de sa mort.

François Ozon, en lice il y a quatre ans pour "Jeune et Jolie", reviendra avec "L'Amant double", thriller avec Marine Vacth et Jérémie Renier, et le réalisateur de "The Artist" Michel Hazanavicius avec "Le Redoutable", film sur Jean-Luc Godard tiré d'un roman de son ex-femme Anne Wiazemsky, avec Louis Garrel.

Nouveau venu dans la compétition, Robin Campillo sera dans la course avec "120 battements par minute", un film sur l'histoire de l'association de lutte contre le sida, Act Up, dans les années 90, avec Adèle Haenel.

Le film d'Arnaud Desplechin "Les Fantômes d'Ismaël" avec Mathieu Amalric et Marion Cotillard, sera, lui, présenté en ouverture du Festival, mais hors compétition.

Quatre films américains seront aussi en lice pour la Palme d'or, avec la très attendue Sofia Coppola pour "Les Proies" avec Colin Farrell, Nicole Kidman, Elle Fanning et Kirsten Dunst, nouvelle adaptation du roman éponyme de Thomas Cullinan, déjà transposé à l'écran par Don Siegel en 1971 avec Clint Eastwood.

Todd Haynes sera aussi de la fête pour "Wonderstruck" avec Julianne Moore et Michelle Williams, sur l'histoire de deux enfants sourds à des époques différentes, tout comme les frères Benny et Josh Safdie pour "Good Time", avec Robert Pattinson en braqueur de banques.

La star Dustin Hoffman viendra aussi sur la Croisette grâce à Noah Baumbach pour "The Meyerowitz stories".

L'Europe sera très bien représentée, avec notamment "Happy End" de l'Autrichien Michael Haneke (deux fois Palme d'or pour pour "Le Ruban blanc" et "Amour"), avec Jean-Louis Trintignant et Isabelle Huppert, sur une famille bourgeoise du Nord de la France vivant à côté des camps de migrants.

Seront également dans la course le Grec Yorgos Lanthimos pour "The Killing of a sacred deer" avec Colin Farrell et Nicole Kidman, la Britannique Lynne Ramsay avec le thriller "You were never really here", le Russe Andrey Zviaguintsev ("Léviathan") avec "Loveless", le Germano-Turc Fatih Akin pour "In the Fade" avec Diane Kruger, histoire de vengeance dans la communauté turque d'Allemagne, et le Hongrois Kornel Mondruczo avec "Superfluous Man", sur les réfugiés.

Du côté asiatique, le Sud-coréen Bong Joon-Ho présentera "Okja" avec Tilda Swinton et Jake Gyllenhaal, film d'aventure fantastique et première production Netflix en compétition à Cannes. Son compatriote Hong Sang-soo sera là avec "Geu-Hu", et la Japonaise Naomi Kawase, troisième femme de la compétition, avec "Hikari". 

(Avec AFP)


 
  
  L'Actu
 
 
  
Interview TF1
Macron maintient le flou sur la légalisation de la PMA pour les couples de femmes
 

Emmanuel Macron, qui avait promis au cours de sa campagne d'ouvrir la procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes, y compris lesbiennes et célibataires, a souhaité dimanche sur TF1 "un débat apaisé dans le courant de l'année 2018 sur la question.
 
 
 
 
  
Elections législatives
L'Autriche vers une coalition droite/extrême droite, menace pour les droits LGBT
 

La victoire des conservateurs dimanche aux législatives, et la perspective d'une alliance avec l'extrême droite menacent les droits LGBT autrichiens et en particulier le projet de légalisation du mariage gay. 
 
 
 
 
  
Maroc
Le ministre marocain des droits de l'homme qualifie les homosexuels d'ordures
 

Le ministre marocain des droits de l'Homme, Mustapha Ramid, a qualifié les homosexuels d'"ordures" lors d'une interpellation journalistique sur la pénalisation de l'homosexualité.
 
 
 
 
  
Paris
Bruno Julliard annonce la création d'un centre d'archives LGBT en 2020
 

Véritable serpent de mer, le projet de centre d'archives LGBT devrait enfin disposer d'un lieu à Paris en 2020.
 
 
 
 
  
Etats-Unis
La Maison Blanche retire son soutien au Stonewall Inn comme Monument national
 

Donald Trump n'en finit pas de revenir sur les mesures de soutien à la communauté LGBT prises par son prédécesseur Barck Obama. Dernier mesure en date, le retrait du soutien de l'Etat fédéral au Stonewall Inn comme "Monument national".
 
 
 
 
  
Haute-Savoie
Une bande de jeunes visaient des homosexuels avec une carabine 22 long rifle
 

On a frôlé le pire en Haute-Savoie où une bande de jeunes avait entrepris de tirer à la carabine sur des homosexuels. 
 
 
 
 
  
Droite
Sens Commun fait un appel du pied à Marion Maréchal-Le Pen
 

L'appel du pied du président de Sens Commun, émanation politique de la Manif Pour tous et mouvement associé aux Républicains, à Marion Maréchal-Le Pen passe mal, officiellement, dans les rangs du parti de droite.
 
 
 
 
  
Kosovo
Première gay pride dans les rues de Pristina
 

Une Gay pride a été organisée pour la première fois mardi dans les rues de Pristina, la capitale du Kosovo, dont la société reste très patriarcale.
 
 
 
 
  
Transgenres
La Grèce autorise le changement de sexe à partir de 15 ans
 

Le Parlement grec a voté mardi une loi autorisant le changement de sexe à partir de 15 ans, ce qui a provoqué une polémique entre le gouvernement de gauche au pouvoir d'une part et l'opposition de droite et l'Eglise orthodoxe de Grèce d'autre part.
 
 
 
 
  
Campagne anti-PMA
Ne laissons pas la haine à nouveau envahir les rues !, met en garde l'APGL
 

L’APGL – Association des Parents et futurs parents Gay et Lesbiens – se dit scandalisée par la récente campagne de la Manif pour tous comparant les enfants nés par PMA à des légumes OGM. L'association y voit "la porte ouverte à des déferlantes haineuses à l’encontre des familles homoparentales". 
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site