e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 Un journaliste homosexuel, en attente d'expulsion vers l'Ouzbékistan, tente de s'automutiler - Russie 
Russie
Un journaliste homosexuel, en attente d'expulsion vers l'Ouzbékistan, tente de s'automutiler
 

Un journaliste du journal indépendant russe Novaïa Gazeta, en attente d'expulsion vers son pays d'origine, l'Ouzbékistan, où il dit avoir été torturé, a tenté de s'automutiler mercredi lors de l'examen de son dossier par un tribunal moscovite.

 
 
 
 

Arrêté mardi par la police lors d'un contrôle d'identité, Ali Ferouz (photo) a été présenté mercredi devant un juge. Il a tenté de s'ouvrir les veines avec un stylo après la décision d'expulsion du juge, selon l'un de ses avocats Daniil Khaïmovitch.

"J'ai été témoin de la scène. Il a essayé de le faire", de s'automutiler avec un stylo, a déclaré à l'AFP M. Khaïmovitch. Des huissiers présents l'ont alors empêché de continuer son geste.

"Je préfère mourir, que de retourner en Ouzbékistan", a déclaré le journaliste, selon l'avocat cité par Novaïa Gazeta.

Ali Ferouz est "convaincu qu'il sera torturé à cause de son orientation (sexuelle) et de ses activités", a expliqué à l'AFP l'un de ses avocats, Filip Chichov, qui a jugé la décision de la cour "illégale".

"Ali Ferouz est ouvertement gay, militant pour les droits de l'homme et correspondant pour le journal indépendant Novaïa Gazeta. C'est une combinaison presque mortelle pour quelqu'un sur le point d'être livré à l'Ouzbékistan, où la sodomie est un crime et la torture endémique", a souligné dans un communiqué Denis Krivocheïev, directeur adjoint d'Amnesty International pour l'Europe et l'Asie centrale.

La décision de la cour de l'expulser de Russie est "au plus haut point erronée" et "doit être immédiatement annulée", a-t-il estimé.

De nationalité ouzbèke, Ali Ferouz, de son vrai nom Khoudoberdi Nourmatov, est né en Russie où il a vécu jusqu'à ses 17 ans quand il est parti vivre en Ouzbékistan, selon Amnesty International.

Le journaliste a quitté précipitamment le pays en 2009, après avoir été "détenu et torturé", affirme Novaïa Gazeta. Le journal affirme qu'Ali Ferouz a perdu son passeport ouzbek en 2012. Devant l'impossibilité de revenir en Ouzbékistan sans prendre de risques pour sa vie, il n'a pas réussi à obtenir un nouveau passeport.

En 2014, il avait déposé une demande d'asile en Russie, qui lui a été refusée. Arrêté une première fois en mars 2017, il avait été relâché mais avait dû être hospitalisé à cause du "stress", selon Novaïa Gazeta.

L'Ouzbékistan est très régulièrement critiqué par des ONG pour le contrôle très strict des médias, les violations des droits de l'homme et l'emprisonnement d'opposants. Le pays fait aussi face à des accusations de torture dans ses prisons.

(Source AFP)


 
  
  L'Actu
 
 
  
France
Alerte sur les droits sexuels des femmes et des homosexuels en Outre-mer
 

En Outre-mer, les personnes LGBT rencontrent des difficultés à bénéficier effectivement de leurs droits, selon un rapport de la Commission nationale consultative des droits de l'Homme (CNCDH).
 
 
 
 
  
Eglise catholique
Le père psy Anatrella n'en a pas fini avec la justice de l'Eglise
 

Le "psy de l'Eglise" Tony Anatrella, soupçonné d'abus sexuels sur de jeunes hommes, n'en a pas fini avec la justice ecclésiastique: une enquête préalable a été ouverte qui pourra conduire à des sanctions, même si Rome n'a pas autorisé un procès judiciaire canonique.
 
 
 
 
  
Etats-Unis
Nouvelle décision judiciaire contre l'interdiction des trans dans l'armée
 

Pour la deuxième fois en un mois, un tribunal fédéral s'est prononcé contre l'annonce par le président Donald Trump d'une interdiction pour les personnes trans de servir d'ans l'armée américaine. 
 
 
 
 
  
Canada
Le gouvernement va présenter des excuses pour la discrimination historique des personnes LGBT
 

Le premier ministre Justin Trudeau va présenter les excuses du gouvernement aux milliers de Canadiens qui ont été emprisonnés, ou discriminés, jusque dans les années 1990, en raison de leur orientation sexuelle.   
 
 
 
 
  
Etre gay au Nigeria
La peur au quotidien, entre violences et arnaques
 

A 19 ans, David se prenait pour "Naomie Campbell". Il venait tout juste de comprendre et d'assumer son homosexualité, un délit passible de prison au Nigeria. Mais quelques mois plus tard, il était arrêté et humilié par la police.
 
 
 
 
  
Asie
En Chine, des gays et des lesbiennes se réfugient dans le mariage blanc
 

Ces deux Chinoises en couple voulaient cacher leur relation à leurs parents, qui les poussaient à trouver l'homme idéal. Leur solution face à l'intense pression familiale: faire un "mariage de convenance" avec deux hommes gays.
 
 
 
 
  
Turquie
Le gouverneur d'Ankara interdit tous les rassemblements culturels LGBTI
 

Les autorités turques ont annoncé dimanche l'interdiction "jusqu'à nouvel ordre" des rassemblements culturel LGBTI dans les cinémas et lieux d'exposition de la province d'Ankara, estimant que de telles manifestations menaçaient l'ordre public.
 
 
 
 
  
Brésil
La Gay Pride de Rio brave la vague ultra-conservatrice
 

Plusieurs centaines de personnes se sont réunies dimanche pour la Gay pride de Rio de Janeiro sur la célèbre plage de Copacabana, malgré l'absence de subventions de la mairie tenue par l'ultra-conservateur Marcelo Crivella.
 
 
 
 
  
Transgender Day of Remembrance
SOS homophobie invite à commémorer la Journée du souvenir des personnes trans
 

C'est aujourd'hui la Journée du souvenir des personnes trans (Transgender Day of Remembrance).  
 
 
 
 
  
Moyen-Orient
Mashrou 'Leila, porte-drapeau malgré eux des gays du monde arabe
 

Lorsque le groupe de rock libanais Mashrou 'Leila s'est produit au Caire, en septembre dernier, les drapeaux arc-en-ciel brandis dans le public, l'emblème mondial pour les droits des homosexuels, ont provoqué une réaction brutale.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site

  
 Annonce