e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 Un maire homosexuel veut créer un nouveau mouvement  pro-démocratique - Pologne  
Pologne
Un maire homosexuel veut créer un nouveau mouvement pro-démocratique
 

Robert Biedron, 42 ans, seul maire polonais ouvertement homosexuel, a annoncé mardi la création de son mouvement rassemblant autour de valeurs "pro-démocratiques" piétinées, selon lui, par le parti conservateur Droit et Justice (PiS) au pouvoir.

 
 
 
 

"Le but numéro 1 est que les forces pro-démocratiques, avec notre mouvement en tête, gagnent" les prochaines élections, a déclaré Robert Biedron au cours d'une conférence de presse sur la place de la Constitution à Varsovie.

"Rien ne peut m'arrêter. J'ai décidé de faire de la politique il y a des années. Et comme on peut le voir: de manière efficace. Nous allons donner à nouveau des preuves de cette efficacité", a déclaré le très populaire maire de Slupsk (nord) et militant engagé pour les droits des personnes LGBT (lesbiennes, gays, bi, trans) en Pologne.

"En politique, je m'inspire aussi bien d'Emmanuel Macron, de Lech Walesa, que de simples citoyens ou journalistes et surtout de la constitution", a-t-il ajouté, en brandissant un exemplaire de la Loi fondamentale polonaise.

Le gouvernement conservateur du PiS, au pouvoir depuis 2015, est en conflit avec Bruxelles sur des questions liées à l'Etat de droit. La Commission européenne a entamé une procédure d'infraction inédite contre la Pologne concernant l'indépendance de la justice, qui pourrait aboutir à des sanctions financières.

Bierdon doit visiter dans les prochaines semaines une quarantaine de villes en Pologne avant un lancement formel en février. Il annoncera à ce moment le nom de son mouvement et son programme, à temps pour les élections européennes de mai, puis pour les législatives polonaises de l'automne 2019.

Interrogé sur son éventuelle candidature à l'élection présidentielle en 2020 il a répondu sur un ton ironique et évasif: "président, je le suis déjà", en référence à sa fonction de "président" de Slupsk (équivalent de la fonction de maire en Pologne), ville de 100.000 habitants. "Il faut beaucoup de courage pour défier ces géants (politiques) qui vont faire tout pour éliminer de la politique ceux qui ont des rêves", a-t-il ajouté, en référence aussi bien à la droite conservatrice qu'aux libéraux, qui se partagent l'électorat polonais depuis des années.

Le PiS est crédité d'un fort soutien des Polonais (40%) dans les sondages d'opinion, tandis que l'opposition libérale, les partis de gauche et le parti paysan restent derrière les conservateurs. Les Polonais seront appelés aux urnes à quatre reprises d'ici 2020: les municipales du 21 octobre, les élections européennes et les législatives en 2019 et la présidentielle en 2020.

(Source AFP)


 
  
  L'Actu
 
 
  
Coups de bâton et de bouteilles
Un jeune de 18 ans jugé pour agression homophobe à Paris
 

Des coups de bâtons et de bouteilles dans les côtes, assénés par un groupe de jeunes, parce qu'il est homosexuel. Le seul majeur poursuivi pour cette violente agression homophobe survenue mi-octobre à Paris, a comparu vendredi devant le tribunal correctionnel de Paris.
 
 
 
 
  
Propos sur la PMA
Les responsables de LREM prennent leurs distances avec Agnès Thill
 

Le patron de LREM Stanislas Guerini et le chef de file des députés du groupe majoritaire Gilles Le Gendre ont pris vendredi leurs distances avec les propos de l'élue macroniste Agnès Thill sur la PMA, dénonçant des opinions "contraires" aux engagements du mouvement.
 
 
 
 
  
Assemblée nationale
Nouveau dérapage de la députée LREM Agnès Thill opposée à la PMA pour toutes
 

La députée LREM Agnès Thill, opposée à l'extension de la PMA, a estimé jeudi que "l'absence de genre dans le mot parent favorise l'éclosion d'écoles coraniques", des propos condamnés par des élus de son groupe.
 
 
 
 
  
Etats-Unis
La femme de Mike Pence enseignante dans une école chrétienne homophobe
 

Karen Pence, l'épouse du vice-président américain Mike Pence, a intégré une école chrétienne au règlement intérieur explicitement homophobe, le 14 janvier, en tant qu'enseignante d'arts plastiques.  
 
 
 
 
  
Mobilisation
Plus de 200 plaintes en justice déposées en même temps pour des propos homophobes sur internet
 

Une vingtaine d'avocats ont déposé simultanément jeudi 213 plaintes dans douze tribunaux pour des messages à caractère homophobe publiés sur internet, notamment sur le réseau social Twitter, pour que "cesse l'impunité" dont jouissent le plus souvent leurs auteurs.
 
 
 
 
  
Tendance
Par petites touches, les hommes se mettent au maquillage
 

Fond de teint, gloss et palette de maquillage: les cosmétiques envahissent les étagères de plus en plus d'hommes. Couvrant, coloré, à paillettes ou plus discret comme l'anticernes, le maquillage élargit le champ des possibles masculins et suscite l'intérêt des marques.
 
 
 
 
  
Homophobie
Une pétition pour contraindre Google à supprimer une appli de thérapie de conversion de son offre
 

Google est mis en cause pour avoir maintenu dans son catalogue l’application "Living Hope Ministries" qui fait la promotion des thérapies de conversion. Apple, Amazon ou encore Microsoft ont quant supprimé l’application de leur offre.
 
 
 
 
  
Etats-Unis
L'Etat de New York vote deux lois protégeant les LGBT qui étaient bloquées depuis des années
 

L'État de New York a adopté des projets de loi interdisant la thérapie de conversion pour les gays et ajoutant l'identité de genre à sa législation anti-discrimination.
 
 
 
 
  
Santé
1 Français sur 4 concerné par la pénurie de médicaments et vaccins
 

Un Français sur quatre a déjà été confronté à une pénurie de médicaments, comme par exemple dans le traitement du VIH, et ce phénomène "récurrent et massif" touche plus particulièrement ceux atteints de maladies chroniques, selon un sondage rendu public jeudi par France Assos Santé.
 
 
 
 
  
PMA
Feu vert à la reconduction du président du Comité d'éthique
 

Les commissions des affaires sociales de l'Assemblée nationale et du Sénat ont donné leur feu vert à la reconduction du professeur Jean-François Delfraissy à la tête du Comité d'éthique (CCNE).
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site