e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 Un marché LGBT prometteur après la dépénalisation de l'homosexualité  - Inde  
Inde
Un marché LGBT prometteur après la dépénalisation de l'homosexualité
 

De discothèques gays au tourisme pour les homosexuels, la dépénalisation de l'homosexualité en Inde augure d'un prometteur marché LGBT dans le second pays le plus peuplé de la planète, estiment les experts.

 
 
 
 

La Cour suprême indienne a invalidé la semaine dernière un article du code pénal vieux d'un siècle et demi qui interdisait les relations sexuelles entre personnes de même sexe. Une nouvelle fêtée en grande pompe par la communauté LGBT dans le pays, avec force drapeaux arc-en-ciel et larmes de joie.

À la suite de ce jugement, les experts du secteur escomptent la naissance dans le géant d'Asie du Sud d'un marché de niche à destination de ce public, bien que l'homosexualité reste un tabou social très fort dans la société indienne.

"Cela peut rapporter des milliards de dollars à l'économie indienne s'ils arrivent faire dépenser les personnes gays en Inde", déclare Keshav Suri, militant gay de premier plan qui figurait parmi le groupe de plaignants à avoir saisi la Cour suprême.

L'Inde compterait plus de 55 millions d'adultes LGBT, aux revenus nominaux cumulés d'environ 113 milliards de dollars par an, selon une estimation de l'agence de marketing Out Now Consulting, qui aide les entreprises à toucher les consommateurs gays et lesbiens.

"La valeur de la 'pink economy' et les aspects sociaux de la communauté LGBT sont maintenant trop importants pour que nous puissions les ignorer", ajoute Keshav Suri, directeur exécutif de la chaîne d'hôtellerie de luxe Lalit.

Les couples homosexuels ont en moyenne moins d'enfants que les couples hétérosexuels et des salaires plus élevés, ce qui se traduit par un pouvoir d'achat supérieur.

Les homosexuels indiens "représentent l'un des plus grands marchés LGBT au monde", indique Ian Johnson, fondateur de Out Now Consulting, société basée en Australie. D'après lui, les marques de boissons et les voyagistes devraient être les premiers à se lancer sur ce créneau. Des bars, clubs et cafés pro-LGBT devraient également ouvrir leurs portes sans crainte de poursuites judiciaires.

Ouverte, fermeture... puis réouverture ?

Entrepreneur basé à Bombay, Nakshatra Bagwe a fondé en octobre 2016 The BackPack Travels, une agence de voyage pour touristes homosexuels. S'il dit être rentable depuis ses débuts, il s'attend à une forte croissance de son chiffre d'affaires. "Avec la légalité et la liberté de notre côté, les sociétés vont investir sur la communauté et les opportunités vont se multiplier au cours des prochaines années", dit-il.

Également entrepreneur dans la capitale économique indienne, Inder Vhatwar compte sur le jugement de la Cour suprême pour se relancer.

Lorsque l'homosexualité avait été dépénalisée une première fois dans le pays en 2009, par la Haute cour de Delhi, il avait ouvert un magasin appelé D'Kloset dans le quartier branché de Bandra à Bombay, résidence de nombreuses stars de Bollywood. Mais lorsqu'en 2013 la Cour suprême infirme cette décision pour des raisons légalistes, fini les ventes de vêtements et sacs pailletés et masques de costumes: Inder Vhatwar est évincé par le propriétaire des lieux.

"J'ai rencontré beaucoup de difficultés à cause de l'article 377 (texte du code pénal qui criminalisait l'homosexualité, ndlr) et j'ai dû fermer mais avec ce récent jugement je compte rouvrir la boutique", confie-t-il.

Les attitudes homophobes et la réticence à embaucher des salariés LGBT coûteraient à l'Inde entre 0,1 et 1,7% de son PIB, estimait une enquête de la Banque mondiale de 2014. Pour Parmesh Shahani, en charge de la branche culture du conglomérat indien Godrej, "la communauté LGBT est clairement un marché non-exploré. Le potentiel d'affaires est énorme et amené à croître".

(Source AFP)


 
  
  L'Actu
 
 
  
Irak
Destruction d'un bâtiment utilisé par l'Etat Islamique pour des exécutions d'homosexuels
 

Un des joyaux de l'architecture irakienne moderne que les jihadistes du groupe Etat islamique (EI) avaient utilisé pour jeter dans le vide ceux qu'ils accusaient d'homosexualité a commencé à être démoli à Mossoul, où sa destruction ravive le débat sur la mémoire.
 
 
 
 
  
Rapport
La mission parlementaire favorable à l'ouverture de la PMA
 

La mission parlementaire sur la loi de bioéthique, dont le rôle est de préparer le débat législatif, préconise d'ouvrir la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de femmes et aux femmes seules et de la faire rembourser par la Sécu, dans son rapport publié mardi.
 
 
 
 
  
Fédération de Russie
Reprise de la purge anti-gays en Tchétchénie
 

La purge anti-gays se poursuit en Tchétchénie. Plusieurs personnes soupçonnées d'être homosexuelles auraient été arrêtées dernièrement. Plusieurs sources font même état de morts. 
 
 
 
 
  
Homophobie
Après une polémique, l'Opéra de Paris retire une invitation au danseur ukrainien Polounine
 

L'Opéra de Paris est revenu sur sa décision d'inviter l'Ukrainien Sergueï Polounine, "l'enfant terrible du ballet", à venir danser en février après des propss sexistes, homophobes et élogieux de Poutine qui ont provoqué une polémique sur les réseaux sociaux.
 
 
 
 
  
Allemagne
La première parlementaire transgenre prend ses fonctions en Bavière
 

La première parlementaire transgenre allemande, Tessa Ganserer (Verts), a appelé à une réforme du droit pour les transgenres et à un plan d'action national contre l'homophobie et la transphobie.
 
 
 
 
  
Mariage gay
La Lituanie doit accorder les permis de séjour aux conjoints homosexuels épousés à l'étranger
 

La Cour constitutionnelle lituanienne a décidé vendredi que la Lituanie devait accorder des permis de séjour aux conjoints étrangers de citoyens homosexuels, même si les unions de même sexe ne sont pas reconnues par la loi.
 
 
 
 
  
Internet
Le YouTuber Logan Paul crée la polémique en annonçant vouloir devenir gay pendant un mois
 

Logan Paul, un YouTubeur américain qui compte près de 19 millions d'abonnés, a déclenché une polémique après avoir déclaré dans un podcast vouloir se lancer le défi de "devenir gay pendant un mois".
 
 
 
 
  
VIH
Avec Jean Paul Gaultier, la mode se mobilise pour Sidaction
 

Le couturier Jean Paul Gaultier présidera le 24 janvier la 17e édition du Dîner de la Mode au profit de Sidaction qui réunira à Paris 500 personnalités et artistes, a annoncé lundi l'association de lutte contre le sida.
 
 
 
 
  
Démocratie
Les anti-mariage pour tous infiltrent le débat des gilets jaunes
 

Les opposants au mariage homosexuel profitent du mouvement des "gilets jaunes" pour tenter d'imposer leurs revendications dans le débat public tout en défendant de toute "récupération".
 
 
 
 
  
Etats-Unis
Les parents de deux jeunes filles suicidées mettent en cause le harcèlement homophobe
 

Le harcèlement homophobe pourrait avoir contribué au suicide d'une fillette de 11 ans et de sa petite amie, selon le père d'une des fillettes.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site