e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 Un marché LGBT prometteur après la dépénalisation de l'homosexualité  - Inde  
Inde
Un marché LGBT prometteur après la dépénalisation de l'homosexualité
 

De discothèques gays au tourisme pour les homosexuels, la dépénalisation de l'homosexualité en Inde augure d'un prometteur marché LGBT dans le second pays le plus peuplé de la planète, estiment les experts.

 
 
 
 

La Cour suprême indienne a invalidé la semaine dernière un article du code pénal vieux d'un siècle et demi qui interdisait les relations sexuelles entre personnes de même sexe. Une nouvelle fêtée en grande pompe par la communauté LGBT dans le pays, avec force drapeaux arc-en-ciel et larmes de joie.

À la suite de ce jugement, les experts du secteur escomptent la naissance dans le géant d'Asie du Sud d'un marché de niche à destination de ce public, bien que l'homosexualité reste un tabou social très fort dans la société indienne.

"Cela peut rapporter des milliards de dollars à l'économie indienne s'ils arrivent faire dépenser les personnes gays en Inde", déclare Keshav Suri, militant gay de premier plan qui figurait parmi le groupe de plaignants à avoir saisi la Cour suprême.

L'Inde compterait plus de 55 millions d'adultes LGBT, aux revenus nominaux cumulés d'environ 113 milliards de dollars par an, selon une estimation de l'agence de marketing Out Now Consulting, qui aide les entreprises à toucher les consommateurs gays et lesbiens.

"La valeur de la 'pink economy' et les aspects sociaux de la communauté LGBT sont maintenant trop importants pour que nous puissions les ignorer", ajoute Keshav Suri, directeur exécutif de la chaîne d'hôtellerie de luxe Lalit.

Les couples homosexuels ont en moyenne moins d'enfants que les couples hétérosexuels et des salaires plus élevés, ce qui se traduit par un pouvoir d'achat supérieur.

Les homosexuels indiens "représentent l'un des plus grands marchés LGBT au monde", indique Ian Johnson, fondateur de Out Now Consulting, société basée en Australie. D'après lui, les marques de boissons et les voyagistes devraient être les premiers à se lancer sur ce créneau. Des bars, clubs et cafés pro-LGBT devraient également ouvrir leurs portes sans crainte de poursuites judiciaires.

Ouverte, fermeture... puis réouverture ?

Entrepreneur basé à Bombay, Nakshatra Bagwe a fondé en octobre 2016 The BackPack Travels, une agence de voyage pour touristes homosexuels. S'il dit être rentable depuis ses débuts, il s'attend à une forte croissance de son chiffre d'affaires. "Avec la légalité et la liberté de notre côté, les sociétés vont investir sur la communauté et les opportunités vont se multiplier au cours des prochaines années", dit-il.

Également entrepreneur dans la capitale économique indienne, Inder Vhatwar compte sur le jugement de la Cour suprême pour se relancer.

Lorsque l'homosexualité avait été dépénalisée une première fois dans le pays en 2009, par la Haute cour de Delhi, il avait ouvert un magasin appelé D'Kloset dans le quartier branché de Bandra à Bombay, résidence de nombreuses stars de Bollywood. Mais lorsqu'en 2013 la Cour suprême infirme cette décision pour des raisons légalistes, fini les ventes de vêtements et sacs pailletés et masques de costumes: Inder Vhatwar est évincé par le propriétaire des lieux.

"J'ai rencontré beaucoup de difficultés à cause de l'article 377 (texte du code pénal qui criminalisait l'homosexualité, ndlr) et j'ai dû fermer mais avec ce récent jugement je compte rouvrir la boutique", confie-t-il.

Les attitudes homophobes et la réticence à embaucher des salariés LGBT coûteraient à l'Inde entre 0,1 et 1,7% de son PIB, estimait une enquête de la Banque mondiale de 2014. Pour Parmesh Shahani, en charge de la branche culture du conglomérat indien Godrej, "la communauté LGBT est clairement un marché non-exploré. Le potentiel d'affaires est énorme et amené à croître".

(Source AFP)


 
  
  L'Actu
 
 
  
USA / Washington
Vingt ans après, hommage exceptionnel à Matthew Shepard, victime de l'homophobie
 

Il y a vingt ans, un jeune Américain homosexuel succombait après avoir été sauvagement battu et laissé pour mort dans un champ. Le 26 octobre, les cendres de Matthew Shepard seront transférées à la cathédrale de Washington, un hommage exceptionnel à celui qui est devenu un symbole des violences homophobes.
 
 
 
 
  
Droite
Cinq députés Les Républicains se déclarent favorables à la PMA pour toutes
 

Dans une tribune publiée par Le Monde, 5 députés Les Républicains refusent "d'être enfermés dans une posture hostile au progrès" et se déclarent favorables à l'extension de la PMA à toutes les femmes. 
 
 
 
 
  
Sport
La judokate française Amandine Buchard fait son coming out
 

Dans un entretien au journal Le Parisien du 22 octobre, la judokate française Amandine Buchard évoque pour la première fois son homosexualité et de sa vie de couple.
 
 
 
 
  
Stop aux LGBTphobies
Des milliers de manifestants à Paris après une série d'agressions
 

"Stop aux LGBTphobies", pour le droit d'"aimer librement": quelque 3.000 personnes, selon une source policière, se sont rassemblées à Paris dimanche, après une série d'agressions homophobes dans la capitale ces dernières semaines.
 
 
 
 
  
Etats-Unis
Trump projette d'empêcher la reconnaissance officielle des transgenres
 

L'administration Trump envisage de définir très strictement l'identité de genre comme étant liée aux organes sexuels à la naissance, selon une information diffusée dimanche par le New York Times. Cette disposition retirerait de fait aux personnes transgenres la possibilité de se faire reconnaître officiellement.
 
 
 
 
  
Homophobie
Un couple d'hommes frappé lundi à Paris par un chauffeur VTC
 

Deux hommes qui s'embrassaient dans un VTC dans la nuit de dimanche à lundi ont été frappés par leur chauffeur, des faits qui s'inscrivent dans une récente série d'agressions homophobes à Paris, a-t-on appris vendredi de source policière.
 
 
 
 
  
Vatican
Appels pour les femmes et les gays, lors des travaux du synode
 

Des appels en faveur des femmes, des homosexuels ou encore des victimes d'abus sexuels ont été lancés lors des travaux du synode des évêques sur les jeunes, selon leurs compte-rendus publiés samedi par le Vatican.
 
 
 
 
  
Transgenres
Paris Match condamné pour une photo du cadavre de Vanesa Campos
 

L’hebdomadaire Paris Match a été condamné jeudi à Nanterre à 12 000 euros de dommages et intérêts pour avoir publié une photo du corps nu de Vanesa Campos, une prostituée transgenre tuée en août dans le bois de Boulogne.
 
 
 
 
  
Brésil / Présidentielle
La députée trop moche pour être violée craint plus de violences pour les femmes et les gays
 

La députée brésilienne de gauche Maria do Rosario, à laquelle Jair Bolsonaro avait dit qu'elle était "trop moche" pour qu'il la viole, redoute que l'arrivée au pouvoir du candidat d'extrême droite n'entraîne encore plus de violences contre les femmes et les gays.
 
 
 
 
  
Mobilisation
Les associations LGBT appellent à un grand rassemblement contre les agressions homophobes
 

Un rassemblement contre les agressions LGBTphobes est organisée à Paris dimanche prochain par un important collectif d'oragnisations LGBT à la suite des nombreux cas survenus ces derniers mois. 
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site