e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 Un marché LGBT prometteur après la dépénalisation de l'homosexualité  - Inde  
Inde
Un marché LGBT prometteur après la dépénalisation de l'homosexualité
 

De discothèques gays au tourisme pour les homosexuels, la dépénalisation de l'homosexualité en Inde augure d'un prometteur marché LGBT dans le second pays le plus peuplé de la planète, estiment les experts.

 
 
 
 

La Cour suprême indienne a invalidé la semaine dernière un article du code pénal vieux d'un siècle et demi qui interdisait les relations sexuelles entre personnes de même sexe. Une nouvelle fêtée en grande pompe par la communauté LGBT dans le pays, avec force drapeaux arc-en-ciel et larmes de joie.

À la suite de ce jugement, les experts du secteur escomptent la naissance dans le géant d'Asie du Sud d'un marché de niche à destination de ce public, bien que l'homosexualité reste un tabou social très fort dans la société indienne.

"Cela peut rapporter des milliards de dollars à l'économie indienne s'ils arrivent faire dépenser les personnes gays en Inde", déclare Keshav Suri, militant gay de premier plan qui figurait parmi le groupe de plaignants à avoir saisi la Cour suprême.

L'Inde compterait plus de 55 millions d'adultes LGBT, aux revenus nominaux cumulés d'environ 113 milliards de dollars par an, selon une estimation de l'agence de marketing Out Now Consulting, qui aide les entreprises à toucher les consommateurs gays et lesbiens.

"La valeur de la 'pink economy' et les aspects sociaux de la communauté LGBT sont maintenant trop importants pour que nous puissions les ignorer", ajoute Keshav Suri, directeur exécutif de la chaîne d'hôtellerie de luxe Lalit.

Les couples homosexuels ont en moyenne moins d'enfants que les couples hétérosexuels et des salaires plus élevés, ce qui se traduit par un pouvoir d'achat supérieur.

Les homosexuels indiens "représentent l'un des plus grands marchés LGBT au monde", indique Ian Johnson, fondateur de Out Now Consulting, société basée en Australie. D'après lui, les marques de boissons et les voyagistes devraient être les premiers à se lancer sur ce créneau. Des bars, clubs et cafés pro-LGBT devraient également ouvrir leurs portes sans crainte de poursuites judiciaires.

Ouverte, fermeture... puis réouverture ?

Entrepreneur basé à Bombay, Nakshatra Bagwe a fondé en octobre 2016 The BackPack Travels, une agence de voyage pour touristes homosexuels. S'il dit être rentable depuis ses débuts, il s'attend à une forte croissance de son chiffre d'affaires. "Avec la légalité et la liberté de notre côté, les sociétés vont investir sur la communauté et les opportunités vont se multiplier au cours des prochaines années", dit-il.

Également entrepreneur dans la capitale économique indienne, Inder Vhatwar compte sur le jugement de la Cour suprême pour se relancer.

Lorsque l'homosexualité avait été dépénalisée une première fois dans le pays en 2009, par la Haute cour de Delhi, il avait ouvert un magasin appelé D'Kloset dans le quartier branché de Bandra à Bombay, résidence de nombreuses stars de Bollywood. Mais lorsqu'en 2013 la Cour suprême infirme cette décision pour des raisons légalistes, fini les ventes de vêtements et sacs pailletés et masques de costumes: Inder Vhatwar est évincé par le propriétaire des lieux.

"J'ai rencontré beaucoup de difficultés à cause de l'article 377 (texte du code pénal qui criminalisait l'homosexualité, ndlr) et j'ai dû fermer mais avec ce récent jugement je compte rouvrir la boutique", confie-t-il.

Les attitudes homophobes et la réticence à embaucher des salariés LGBT coûteraient à l'Inde entre 0,1 et 1,7% de son PIB, estimait une enquête de la Banque mondiale de 2014. Pour Parmesh Shahani, en charge de la branche culture du conglomérat indien Godrej, "la communauté LGBT est clairement un marché non-exploré. Le potentiel d'affaires est énorme et amené à croître".

(Source AFP)


 
  
  L'Actu
 
 
  
Homoparentalité
Colère des organisations LGBT après le report de la loi sur la PMA
 

Pressé par sa majorité et toute la gauche, mais confronté aux bruyantes réticences de la droite, le gouvernement a décidé de reporter au printemps l'examen à l'Assemblée du texte controversé qui ouvre la procréation médicalement assistée à toutes les femmes, suscitant la colère des militants LGBT.
 
 
 
 
  
PMA pour toutes
L'examen du projet de loi sur la PMA reporté à mai ou juin 2019
 

Le projet de loi sur la bioéthique, dans lequel figure l'extension de la procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes, ne sera pas examiné au Parlement avant "mai ou juin", a-t-on appris jeudi auprès du rapporteur de la mission d'information à l'Assemblée.
 
 
 
 
  
Discrimination
L'ouverture partielle du don de sang aux homosexuels n'a pas augmenté le risque de transmission du VIH
 

L'ouverture du don de sang aux homosexuels en juillet 2016 n'a pas augmenté le risque de transmission du virus du sida par transfusion, qui reste "très faible en France", selon les premiers résultats d'une enquête publiée mercredi par l'agence sanitaire Santé publique France.
 
 
 
 
  
Justice / Parentalité
Une femme trans obtient le statut inédit de parent biologique
 

La cour d'appel de Montpellier a octroyé le statut inédit de "parent biologique" à un homme devenu femme et qui a eu un enfant avec son nouvel état civil.
 
 
 
 
  
Cuba
Le mariage gay, point fort de la nouvelle constitution
 

Cuba boucle jeudi trois mois de débats populaires sur la réforme de sa Constitution: le texte, qui ouvre la voie au mariage homosexuel, sera peaufiné par l'Assemblée puis soumis à référendum en février.
 
 
 
 
  
Etats-Unis
Plus de diversité dans la nouvelle promo d'élus à la Chambre américaine
 

Des dizaines de nouveaux élus à la Chambre américaine des représentants se sont retrouvés mercredi pour une photo de famille illustrant la plus grande diversité née d'élections parlementaires qui ont donné la victoire à un nombre record de femmes et de candidats issus de minorités.
 
 
 
 
  
TPMP
C8 renonce à une demande de dédommagement après les sanctions relatives au canular homophobe d'Hanouna
 

C8, filiale du groupe Canal+ sanctionnée à trois reprises par le CSA pour des séquences diffusées dans l'émission de Cyril Hanouna, a renoncé à la demande de dédommagement qu'elle avait formulée à l'encontre du régulateur de l'audiovisuel qui l'avait sanctionné après un canular homophobe.
 
 
 
 
  
Homophobie
Les scènes gay de Bohemian Rhapsody censurées en Malaisie
 

Le biopic consacré à Freddie Mercury, chanteur emblématique de Queen, est censuré en Malaisie. Les scènes évoquant l'homosexualité ont été coupées. 
 
 
 
 
  
Etats-Unis
Hausse de 17% des crimes racistes, antisémites ou homophobes en 2017
 

Les Etats-Unis ont enregistré une hausse de 17% des crimes racistes, antisémites ou homophobes lors de la première année de présidence de Donald Trump, selon des statistiques du FBI rendues publiques mardi.
 
 
 
 
  
Gestation pour autrui
Quinze personnes inculpées au Cambodge
 

Quinze personnes, dont onze mères porteuses, ont été inculpées mardi au Cambodge qui tente d'enrayer la gestation pour autrui, pratique en pleine essor notamment à destination des couples chinois mais illégale depuis 2016.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site