e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 Un nouveau clivage s'annonce - Ouverture de la PMA en 2018 
Ouverture de la PMA en 2018
Un nouveau clivage s'annonce
 

L'ouverture de la PMA à toutes les femmes se précise: elle sera présentée au Parlement en 2018, a annoncé mardi la secrétaire d'Etat Marlène Schiappa, ravivant le clivage entre associations LGBT et mouvements conservateurs, quatre ans après l'affrontement autour du mariage homosexuel.

 
 
 
 

Interrogée sur RMC/BFMTV, la secrétaire d'Etat à l'Egalité entre les femmes et les hommes a affirmé que "cet engagement de campagne" d'Emmanuel Macron serait "tenu". "En termes de calendrier, nous serons sur l'année qui arrive, 2018, probablement avec les révisions de la loi bioéthique", a-t-elle précisé.

Sans vouloir "préjuger du débat parlementaire" qui suivra, Marlène Schiappa a confirmé que le gouvernement proposerait à ce moment-là "d'ouvrir la PMA à toutes les femmes".

La procréation médicalement assistée est actuellement réservée au traitement de l'infertilité chez les couples hétérosexuels.

"Cette annonce nous satisfait pour l'instant", a réagi Fatima Benomar, la cofondatrice du mouvement féministe et LGBT Les Effrontées, interrogée l'AFP, tout en se disant "sur ses gardes".

"Tant qu'on n'aura pas la PMA pour toutes sous nos yeux, on n'y croira pas", a-t-elle ajouté, en référence à l'engagement non tenu de François Hollande, dont l'ouverture de ces techniques reproductives aux femmes célibataires et aux couples lesbiens était également une promesse de campagne.

Mais l'ex-président avait fait machine arrière après les débats virulents ayant entouré le vote de la loi sur le mariage pour tous en 2013, qui ont profondément divisé la société.

Marlène Schiappa avait déjà évoqué fin juin la possibilité que l'ouverture de la PMA passe par la révision de la loi de bioéthique en 2018, juste après l'avis favorable du Comité consultatif national d'éthique (CCNE), attendu depuis plus de quatre ans, sur l'élargissement de la PMA. "La France est prête", avait alors estimé la ministre de la Santé Agnès Buzyn, qui avait également désigné les lois de bioéthique comme le véhicule probable de cette réforme.

Porte-parole de l'Inter-LGBT, Clémence Zamora-Cruz est interpellée par le "timing" de l'annonce de Marlène Schiappa. "Pourquoi mettre en avant cette question importante aujourd'hui, alors que des milliers de gens manifestent" contre la réforme du code du travail, s'est-elle interrogée, "Est-ce que ce n'est pas de la manipulation ?"

"On n'est pas d'accord avec le calendrier proposé", a de son côté soupiré Joël Deumier, le président de l'association SOS homophobie. "La PMA, il faut la faire aujourd'hui, pas en 2019", quand la loi de bioéthique sera vraisemblablement promulguée, car "c'est une question d'urgence sanitaire et d'égalité des droits", a-t-il affirmé.

Marlène Schiappa a évoqué mardi une mesure de "justice sociale", qui permet de mettre fin à une "forme de discrimination à l'égard des femmes lesbiennes et célibataires" et à "l'inégalité" entre celles qui ont les moyens financiers de recourir à des PMA à l'étranger et celles qui ne les ont pas.

Un argument qui fait bondir Ludovine de la Rochère, la présidente de la Manif pour tous, très opposée à cette mesure, qui crée selon elle "des orphelins de père". Et cette figure du mouvement conservateur, qui a parfois rassemblé plusieurs centaines de milliers de personnes durant les débats sur la loi Taubira, de mettre le gouvernement en garde de ne pas commettre "la même erreur que François Hollande".

"La société sera à tout le moins très divisée, très opposée. Il y a un risque d'entraîner Emmanuel Macron dans un piège sociétal", a-t-elle déclaré à l'AFP.

Les Associations familiales catholiques ont appelé dans un communiqué l'exécutif à "ne pas rouvrir inutilement des débats de société", "à plus forte raison si les conditions d'une concertation apaisée ne sont pas réunies".

Pendant la campagne présidentielle, Emmanuel Macron s'était dit "favorable" à une loi ouvrant la PMA "aux couples de lesbiennes et aux femmes célibataires", dans un courrier aux associations LGBT. Il avait toutefois ajouté attendre l'avis du CCNE pour "construire un consensus le plus large possible".

(Source AFP)


 
  
  L'Actu
 
 
  
Azerbadjan
Vague d'arrestations de gays et transgenres Bakou
 

Au moins 100 personnes homosexuelles et transgenres ont été arrêtées, torturées ou maltraitées ces derniers jours en Azerbaïdjan, selon des inforamtions de médias locaux.
 
 
 
 
  
Etats-Unis
L'auteur d'un livre appelant au dialogue entre l'Eglise et les gays qualifi d'homo-hrtique
 

L’auteur d'un livre qui appelle au dialogue et au respect entre l’Église catholique et la communauté LGBT, est au coeur d'une cyber campagne de petits groupes catholiques qui le taxent d'"homo-hérétique".
 
 
 
 
  
Allemagne
L'extrme droite homophobe fait une perce inquitante aux lections fdrales
 

L'Allemagne, qui faisait jusqu'ici exception en Europe, voit l'extrême droite arriver de façon importante au Bundestag à la faveur des dernières élections fédérales. Une percée inquiétante pour la communauté LGBT.
 
 
 
 
  
Droits de l'Homme
La Tunisie annonce qu'elle met fin aux tests anaux sur les homosexuels
 

La Tunisie a assuré devant l’ONU qu’il aller mettre fin aux tests anaux auxquels la police et justice soumettent régulièrement les homosexuels, mais le pays refuse de dépénaliser les relations entre hommes. 
 
 
 
 
  
Sondage
64% des Franais favorables la PMA pour toutes
 

Au moins 64% des Français sont favorables à l'ouverture de la PMA aux femmes célibataires et aux couples lesbiens, une proportion qui croît année après année, selon un sondage paru vendredi et alors que la mesure sera proposée par le gouvernement lors d'états généraux de la bioéthique en 2018.
 
 
 
 
  
Front National
Florian Philippot quitte le parti d'extrme droite, o il n'avait pas sa place
 

Le départ du vice-président du FN signe la fin de l'opération de "dédiabolisation" du parti d'extrême droite tentée par cet ambitieux issu de la gauche souverainiste. Homosexuel assumé après un outing, il n'a jamais été accepté par la base miltante et était honni par la puissante aile traditionnaliste.
 
 
 
 
  
Portrait
Florian Philippot, l'ex-gourou de Marine Le Pen
 

Florian Philippot, qui quitte jeudi le Front national sur un désaccord avec Marine Le Pen, était son plus proche collaborateur depuis 2011 et le chef d'orchestre de la "dédiabolisation" du parti d'extrême-droite.
 
 
 
 
  
Traitement du VIH
Cration d'un triple-antiviral trs efficace contre le virus du sida
 

Des chercheurs du groupe pharmaceutique français Sanofi et des Instituts nationaux américains de la santé (NIH) ont développé un triple antiviral présenté comme extrêmement prometteur pour la prévention et le traitement du virus du sida.
 
 
 
 
  
Prsidentielle au Brsil
Le candidat homophobe d'extrme droite progresse face Lula
 

L'ex-président brésilien Lula reste largement en tête des intentions de vote pour l'élection de 2018, d'après un sondage publié mardi, qui confirme la poussée du candidat homophobe d'extrême droite Jair Bolsonaro.  
 
 
 
 
  
PMA largie aux couples lesbiens
Franois de Rugy favorable ce qu'un texte vienne assez rapidement l'Assemble
 

Le président de l'Assemblée François de Rugy a souhaité mercredi qu'un texte ouvrant la PMA à toutes les femmes soit "assez rapidement" inscrit à l'ordre du jour des députés, alors que l'exécutif semble temporiser sur le calendrier.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site