e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 Une cinquantaine d'interpellations après l'arrestation d'une militante LGBT - Pologne  
Pologne
Une cinquantaine d'interpellations après l'arrestation d'une militante LGBT
 

Une cinquantaine de manifestants ont été interpellés vendredi soir alors qu'ils tentaient de s'opposer à l'arrestation d'une militante des droits LGBT à Varsovie, a indiqué samedi la police polonaise.

 
 
 
 

"48 personnes ont été interpellées. Les procédures seront menées avec la participation des avocats de la défense. Elles seront également menées en rapport avec des insultes proférées envers un policier ainsi qu'avec des dommages causés à la voiture de police", a déclaré la police de Varsovie sur Twitter.

Les interpellés ont participé vendredi soir à une bousculade avec la police tentant d'empêcher l'arrestation d'une militante LGBT, connue sous son nom Margot, après l'injonction par un tribunal de l'incarcérer pour deux mois en détention préventive.

La militante est accusée d'avoir causé des dommages à un van portant des inscriptions homophobes à Varsovie en juin, et d'avoir volontairement poussé une bénévole d'une fondation anti-avortement possédant le van. Margot qui s'identifie comme femme a été déférée sous son identité masculine devant un tribunal.

"Dès que l'homme a été arrêté et conduit dans la voiture de police, un groupe de personnes a sauté sur la voiture de police et a commencé à sauter dessus", a déclaré le porte-parole de la police de Varsovie Sylwester Marczak. "Dans ce cas", a-t-il poursuivi, "nous avons pris des mesures pour assurer à la fois la sécurité des policiers, du détenu et la sécurité de la basilique Sainte-Croix, car l'église était la cible de certaines de ces personnes".

La détention préventive est une mesure "répressive", selon la militante citée par l'agence de presse PAP avant son arrestation. L'arrestation a provoqué des protestations de l'opposition et des institutions internationales. "J'appelle à la libération immédiate de la militante LGBT Margot (...) détenue hier pour avoir bloqué une camionnette anti-LGBT haineuse et mis des drapeaux arc-en-ciel sur les monuments à Varsovie.

Ordre de la détenir pendant 2 mois envoie un signal très effrayant pour la liberté de parole et les droits des (personnes) LGBT en Pologne", a écrit samedi sur Twitter la commissaire aux droits de l'Homme du Conseil de l'Europe, Dunja Mijatovic. "J'aimerais bien voir les criminels dangereux poursuivis aussi ardemment que les militants", a déclaré pour sa part vendredi Hanna-Gill Piatek, une élue de gauche présente à la manifestation.

Margot fait partie d'un groupe d'activistes nommé "Stop à l'absurdité", suspecté d'avoir décoré plusieurs monuments de Varsovie dont une statue de Jésus Christ avec des drapeaux LGBT et des symboles anarchistes la semaine dernière. Les procureurs ont lancé des poursuites contre trois personnes dans cette affaire pour profanation de monuments et offense aux sentiments religieux. Le van de l'association anti-avortement "Fondation pro-droit à la vie" circule fréquemment dans le centre de Varsovie, recouvert d'affiches mettant en lien homosexualité et pédophilie, et proférant des slogans homophobes.

Rédaction avec AFP

> PUBLICITE <


 
  
  L'Actu
 
 
  
Discrimination
Japan Airlines adopte la neutralité de genre pour saluer ses passagers
 

Plus de "mesdames et messieurs" sur les vols Japan Airlines (JAL): la compagnie aérienne nippone a annoncé que ses annonces à bord des avions et dans les aéroports adopteraient dès le 1er octobre un langage neutre en genre.
 
 
 
 
  
Sortir du placard
Les lesbiennes gagnent en visibilité en France
 

Des chanteuses, des actrices, des intellectuelles, des militantes féministes: les lesbiennes, jusqu'à récemment peu visibles dans la société française, sortent de l'ombre, prêtes à endosser le rôle de modèles pour les jeunes générations.
 
 
 
 
  
Epidémie
Les ravages du nouveau coronavirus comparés à d'autres virus mortels
 

Le bilan de la pandémie de Covid-19 a franchi le seuil du million de morts, déjà bien au-dessus de ceux d'autres virus émergents récents, mais largement en deçà de celui de la terrible "grippe espagnole" il y a un siècle.
 
 
 
 
  
Diplomatie
Près de 50 pays appellent la Pologne à respecter les droits de la communauté LGBT
 

Les ambassadeurs d'une cinquantaine de pays accrédités en Pologne ont appelé dimanche, dans une lettre ouverte, les autorités polonaises à mieux faire respecter les droits de la communauté LGBT.
 
 
 
 
  
Covid-19 / Paris
Les bars de nuit gay impactés par la mesure de fermeture anticipée à 22 heures
 

Les bars devront fermer à 22h à Paris à partir de lundi. Cette mesure affecte les établissements gay de nuit qui réalisent leur activité après cet horaire. Certains ont déjà fermé dans le Marais notamment.
 
 
 
 
  
Etats-Unis
Le premier homme guéri du VIH est en phase terminale d'un cancer
 

Timothy Ray Brown, l'Américain initialement connu comme le "patient de Berlin" et qui devint en 2008 le premier homme à guérir du VIH, est en phase terminale d'un cancer, a annoncé son compagnon.
 
 
 
 
  
Paris
La mairie double ses subventions aux associations LGBT
 

La maire socialiste Anne Hidalgo augmente les dotations des associations LGBT et promet aussi de créer une Maison des cultures LGBT et un Centre d’archives, projet de de longue date.
 
 
 
 
  
Genre
J. K. Rowling à nouveau accusée de transphobie
 

J. K. Rowling est de nouveau accusée de transphobie. Mardi 22 septembre, l’auteure a posté sur Twitter l’image d’un tee-shirt portant l’inscription "Cette sorcière ne brûle pas", ajoutant un lien vers le site de la boutique où elle l’a acheté, Womyn by Womyn.
 
 
 
 
  
Disparition
Icône de la chanson française et alliée de la cause gay, Juliette Gréco est morte
 

Icône de la chanson française et alliée de la première heure de la cause homosexuelle, Juliette Gréco est morte mercredi à l'âge de 93 ans après plus de 60 années d'une carrière où elle a interprété les plus grands et affiché constamment son engagement féministe et anti-raciste.
 
 
 
 
  
Parentalité
Doublement en 2021 du congé paternité, y compris pour les lesbiennes
 

Réclamé de longue date, l'allongement du congé paternité prévu en 2021 est largement salué par les pères, les élus et les associations féministes, qui attendaient toutefois plus que les 28 jours dont 7 obligatoires annoncés par Emmanuel Macron.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site