e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 Une enquête est ouverte après l'agression homophobe d'un mineur    - Essonne  
Essonne
Une enquête est ouverte après l'agression homophobe d'un mineur
 

Une enquête a été ouverte lundi par le parquet d'Evry à la suite de l'agression homophobe jeudi d'un mineur de 17 ans à Montgeron (Essonne), ville de près de 24.000 habitants située au sud-est de Paris.

 
 
 
 

Lors de son audition, le jeune homme a dénoncé avoir été, "à raison de son apparence", "gratuitement frappé par une meute d'individus lui criant 'PD'", a indiqué le parquet d'Evry.

Le parquet a ouvert une enquête, confiée au commissariat de Montgeron, pour "violences aggravées par trois circonstances" : "en réunion, à raison de l'orientation sexuelle supposée et par personne dissimulant son visage". Ils étaient une "dizaine d'individus" à s'en prendre à l'adolescent lors d'une "rencontre fortuite" à Montgeron, a-t-on précisé de même source.

Le jeune homme violemment agressé n'est pas originaire de Montgeron, a indiqué à l'AFP la maire (LR) Sylvie Carillon. Les faits remontent au jeudi 30 septembre et se sont déroulés dans le "secteur sensible" du quartier la Forêt, selon la police de l'Essonne. Vers 18H30, une personne alerte la police, mais, une fois sur place, les effectifs n'ont pu retrouver ni la victime ni les auteurs ni les témoins, explique la police.

Il n'y a pas eu de dépôt de plainte. Toutefois, une vidéo est fortement relayée sur les réseaux sociaux. Elle est signalée dimanche à Pharos, la plateforme permettant aux internautes de signaler des contenus en ligne qui leur semblent illicites. Cette vidéo est composée de deux séquences.

Sur la première, qui dure 21 secondes, on voit un groupe de jeunes hommes qui frappent un autre placé le long d'une barrière, au pied d'immeubles. Une femme tente de faire écran aux coups le visant, puis un homme plus âgé intervient à son tour, le tout sous des cris.

Une seconde séquence de 22 secondes se déroule à une centaine de mètres de la première, selon une analyse d'images effectuée par l'AFP. On y voit un jeune homme recroquevillé au sol, entouré par six autres jeunes hommes, dont quatre le frappent violemment à coups de pied. Là encore, deux personnes tentent de s'interposer.

Outre les agresseurs, les enquêteurs recherchent aussi les personnes ayant enregistré ou diffusé cette vidéo. Le "happy slapping", le fait d'enregistrer ou de diffuser des images de violence, est passible de cinq ans d'emprisonnement et 75.000 euros d'amende.

Rédaction avec AFP


> PUBLICITE <


 
  
  L'Actu
 
 
  
Droite
Valérie Pécresse sera la candidate LR
 

Valérie Pécresse sera la candidate de LR à la présidentielle de 2022. Elle dervra composer avec le score important de l'utra-droitier Eric Ciotti. 
 
 
 
 
  
VIH
Après une baisse due au Covid, le traitement préventif PrEP redémarre
 

Après une grosse diminution au début de la pandémie de Covid-19, on constate en France un redémarrage de l'utilisation de la PrEP, traitement préventif pour éviter d'être infecté par le virus du sida, selon un rapport officiel publié mercredi.
 
 
 
 
  
Genre
Le parquet en faveur de la reconnaissance comme mère d'une femme transgenre
 

Une femme transgenre, reconnue femme à l'état-civil et ayant conçu son enfant avant son opération, peut-elle être déclarée "mère"? Le parquet général a plaidé mercredi en ce sens, la cour d'appel de Toulouse rendra sa décision le 9 février.
 
 
 
 
  
Zemmour candidat
Florilège de déclarations sur les femmes et les homosexuels
 

Eric Zemmour, désormais candidat à la présidentielle, veut imposer dans la campagne les thèmes qui l'obsèdent: l'immigration, l'islam, mais aussi sa détestation des fémisnistes et des LGBT. Petit florilège de citations du candidat. 
 
 
 
 
  
Amériques
Le 1er hôtel LGBT de Cuba accueille les touristes, en attendant le mariage gay
 

Orné d'un grand drapeau arc-en-ciel à sa porte, le premier hôtel de Cuba destiné au public LGBT vient de rouvrir ses portes aux touristes, au moment où les autorités étudient la possible adoption sur l'île du mariage pour tous.
 
 
 
 
  
VIH
Anne Hidalgo maintient l'objectif d'un Paris sans sida en 2030
 

La maire PS de Paris Anne Hidalgo a réitéré mercredi l'objectif de "zéro transmission" du VIH à Paris en 2030, en inaugurant mercredi, journée mondiale de lutte contre le sida, une "place des combattantes et combattants du sida" dans le centre de la capitale.
 
 
 
 
  
Canada
La chambre basse vote une loi interdisant les thérapies de conversion
 

Un projet de loi du gouvernement canadien de Justin Trudeau interdisant les thérapies de conversion, qui prétendent changer l'orientation sexuelle ou l'identité de genre d'une personne, a été adopté mercredi à l'unanimité aux Communes, la chambre basse du Parlement.
 
 
 
 
  
Sida
Mettre fin à la transmission du virus est à portée de main, assure Joe Biden
 

Le président américain Joe Biden a assuré mercredi que "mettre fin à la transmission du VIH était à portée de main" aux Etats-Unis, à l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida.
 
 
 
 
  
VIH / Sida
L'épidémie de sida en dix dates clés
 

A l'occasion du 1er Décembre, Journée mondiale de lutte contre le sida, retour sur les grandes étapes de l'épidémie de sida, de son émergence il y a 40 ans, jusqu'à l'espoir actuel d'une éradication.
 
 
 
 
  
Chili
Le vote au Sénat sur le mariage homosexuel reporté
 

Le Sénat se prononcera finalement la semaine prochaine sur un projet de loi légalisant le mariage entre personnes de même sexe au Chili, après le report du vote mardi sur ce texte espéré de longue date par la communauté homosexuelle.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site