e-llico.com mobile
 
  
  Actus
 
 
 Une mère dénonce l'homophobie d'Etat qui a conduit son fils au suicide  - Pologne  
Pologne
Une mère dénonce l'homophobie d'Etat qui a conduit son fils au suicide
 

Le 1er juin, Michal Demski s'est pendu dans le jardin familial, incapable d'affronter la montée de l'homophobie dans son pays, la Pologne. Il n'avait que 30 ans. Sa mère refuse de garder le silence et a raconté dans la presse le calvaire qu'a vécu son fils jusqu'à son suicide.

 
 
 
 

"Je me demande: quel est ce pays dans lequel il faut mourir pour être heureux?". Cette question déchirante est posée par Katarzyna Koch depuis que son fils, Michal (photo), s'est suicidé - et c'est une question qu'il a dû se poser aussi.

Le 1er juin, Michal Demski s'est pendu dans le jardin familial, incapable de faire face à la montée de l'homophobie dans son pays, la Pologne. Il n'avait que 30 ans.

Dévastée par sa perte, sa mère refuse de garder le silence. Elle a parlé au journal polonais Gazeta Wyborcza de la persécution constante qui a conduit à la mort de son fils, un produit de la rhétorique homophobe adoptée par le président utra-conservateur Andrzej Duda.

"Mon fils n'était pas une idéologie. Il était le plus normal du monde. Beaucoup plus normal que tous", a-t-elle déclaré. "Ces gens ont détruit mon fils. Jour après jour et étape par étape". 

Michal était un jeune homme talentueux avec une carrière de mannequin prometteuse qui l'avait mené à travers le monde. Mais il ne pouvait entrevoir un moyen de vivre en tant qu'homosexuel dans son pays d'origine. Les attaques contre lui ont commencé alors qu'il n'était qu'un enfant à l'école catholique, quand il portait un chapelet au doigt comme une bague.

"Pour ce chapelet, il a été bombardé d'insultes homophobes. A partir de ce moment, la persécution a commencé", a déclaré sa mère. "Il a été mordu. Les enfants ont tout exprimé d'une manière vulgaire. Il l'a très mal supporté". 

L'intimidation vicieuse n'a fait qu'empirer au lycée. "Chaque insulte lui faisait terriblement mal. Il en avait marre", se souvient sa mère. "Même ici, dans [notre ville natale] Malbork, un magasin lui a dit:'Pourquoi es-tu venu ici, enculé de pédé?".

Un contrat avec une agence de mannequins après le lycée a offert à Michal une libération et l'occasion de s'échapper à Varsovie où les gens étaient plus tolérants envers la communauté LGBT.

Puis il a voyagé à Milan pour la semaine de la mode, puis au Japon puis en Chine. Mais sa nouvelle carrière ne pouvait pas atténuer sa bataille interieure avec sa sexualité et il vivait constamment avec la haine de soi. Sa famille l'a toujours accepté, dit Katarzyna, "mais cette acceptation n'était pas suffisante."

Michal s'est rendu chez un psychiatre mais n'a pas été en mesure de révéler qu'il était gay et s'est simplement fait prescrire des benzodiazépines pour le stress. Malheureusement, c'était le début de la fin alors qu'il s'enfonçait dans une dépendance qui contrôlerait sa vie.

"À un moment donné, il est devenu anesthésié", a déclaré Katarzyna à Gazeta Wyborcza. "Ces nombres d'ordonnances étaient innombrables. De nombreux toxicomanes ont souvent une dépendance croisée, [et] Michal était dans ce cas depuis environ quatre ans. Il a commencé à boire de l'alcool avec ces drogues. Il l'a combiné avec de la benzodiazépine pour le rendre encore plus anesthésié". 

Michal a lutté contre la dépendance et la dépression. Pendant les années suivantes, il a été suivi par des centres de réadaptation, et en décembre sa santé mentale s'est tellement détériorée qu'il a tenté de se suicider.

"Fin mai, il a de nouveau été défié dans la rue par des homophobes. C'était une situation terrible. Et ce fut un coup très dur pour lui. Il est rentré chez lui très agité et a dit qu'il en avait assez, que c'était plus qu'il ne pouvait en supporter". 

Avec le recul, Katarzyna se rend compte que son fils la préparait à sa mort.
"Le 26 mai, il m'a emmené au cimetière de ma mère. J'étais fatiguée mais il a insisté", a-t-elle déclaré. "Au cimetière, il m'a dit que ça ne serait pas long. "Quoi, Michal?", ai-je demandé. Il a commencé à dire quelle tombe il voulait, quelles funérailles il voulait. Mais il avait plaisanté si souvent, donc je ne pensais pas qu'il était sérieux". 

Désormais submergée de chagrin par le suicide de son fils, elle est déterminée à affronter les politiciens homophobes en Pologne.
"J'ai très peur que le pouvoir dans le pays ne change pas, qu'Andrzej Duda, qui a une telle attitude envers les personnes LGBT, gagne".

 

> PUBLICITE <

 


 
  
  L'Actu
 
 
  
Célébrités
La chanteuse pop Angèle fait un coming out discret
 

La chanteuse Angèle a posté lundi 10 août sur Instagram un message qui semble être un coming-out.
 
 
 
 
  
Canada
Un homosexuel porte plainte à l'Onu contre l'interdiction du don du sang dans son pays
 

Un homosexuel canadien a déposé une plainte auprès des Nations Unies au sujet de l’interdiction discriminatoire du don de sang imposée par son pays aux homosexuels. Il estime que cette mesure constitue une violation des droits humains.
 
 
 
 
  
Pologne
Vastes manifestations de soutien dans le pays après l’arrestation d’une militante LGBT
 

De vastes manifestations ont eu lieu à travers la Pologne pour dénoncer l’arrestation d’une militante LGBT, ainsi que les positions ultra-conservatrices du gouvernement qui se livre à une répression accrue contre les militants LGBT depuis la présidentielle gagnée de justesse.
 
 
 
 
  
Pologne
Une cinquantaine d'interpellations après l'arrestation d'une militante LGBT
 

Une cinquantaine de manifestants ont été interpellés vendredi soir alors qu'ils tentaient de s'opposer à l'arrestation d'une militante des droits LGBT à Varsovie, a indiqué samedi la police polonaise.
 
 
 
 
  
Pologne / Investiture
Des députés aux couleurs LGBT pour protester contre la politique homophobe du président réélu
 

Des députés polonais ont arboré les couleurs du drapeau arc-en-ciel de la communauté LGBT sur leurs vêtements ou via des masques rainbow en signe de protestation contre la politique homophobe du président conservateur Andrzej Duda, jeudi au cours de sa prestation de serment à Varsovie.
 
 
 
 
  
Tunisie
Human Rights Watch appelle à mettre fin aux tests anaux pour prouver l'homosexualité
 

L'ONG Human Rights Watch (HRW) a appelé mercredi 5 août les autorités tunisiennes à libérer "immédiatement" deux jeunes hommes condamnés pour homosexualité et à mettre fin à tout test anal, un examen "dégradant et inhumain".
 
 
 
 
  
Russie
Un influenceur gay de 23 ans retrouvé mort étranglé à Saint-Pétersbourg
 

Un influenceur gay russe a été retrouvé mort victime d'étranglement après avoir subi des années de harcèlement homophobe en ligne.
 
 
 
 
  
Cinéma / Genre
Matrix est une allégorie sur la transidentité, affirme sa réalisatrice Lilly Wachowski
 

La réalisatrice Lilly Wachowski a déclaré mardi que l'histoire racontée dans la trilogie du film "Matrix" est une représentation cryptée de l'identité trans.
 
 
 
 
  
Pologne
Trois personnes inculpées pour avoir drapé un Christ d'un drapeau arc-en-ciel
 

Trois militants LGBT ont été inculpés pour avoir recouvert la semaine dernière une statue de Jésus et d'autres monuments de Varsovie de drapeaux arc-en-ciel, a annoncé mercredi 5 août la police polonaise.
 
 
 
 
  
Etats-Unis / Présidentielle 2020
La plateforme démocrate est la plus inclusive jamais élaborée en faveur des personnes LGBT
 

La plateforme programmatique du Parti démocrate en vue de l'élection présidentielle de novembre prochain a été publiée. Elle doit être examinée par les délégués à la convention avant qu'ils ne se prononcent dessus. C'est la plus inclusive jamais élaborée en faveur des personnes LGBT.
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site