e-llico.com mobile
 
  
 Dépêches
 
 

Etude
36% des personnes ayant fait leur coming out au travail y voient un désavantage

Une étude du cabinet BCG en partenariat avec TÊTU montre que le  coming out au bureau reste compliqué en France.

Ainsi, seules 8% des personnes LGBTQ+ considèrent le coming out comme un avantage au travail, loin derrière la moyenne internationale (24%).

En France, un actif sur trois (36%) ayant fait son coming out professionnel estime que c'est un désavantage pour sa carrière. 57% des salariés pensent qu'un coming out n'a pas d'incidence sur la carrière.

Mis en ligne le 12/10/2021



Espagne
Un gynécologue estime qu'une patiente souffre de maladie homosexuelle

Le 4 octobre à Murcie, dans le sud de l'Espagne, une jeune femme de 19 ans qui consultait un gynéco pour un problème menstruel a été "diagnostiquée"… "Maladie actuelle : homosexuelle".

Elle souhaite obtenir des excuses sur la manière dont elle a été traitée la patiente. 

"L'Organisation mondiale de la santé a retiré l'homosexualité de la liste des maladies mentales en 1990, et pourtant, 31 ans plus tard, il y a encore des professionnels des services de santé de Murcie qui considèrent l'orientation sexuelle comme une maladie", s'est insurgé un collectif LGBT local. 

Un porte-parole du service de santé régional a déclaré que "toutes les mesures nécessaires seraient prises pour établir correctement les faits et procéder en conséquence". 

Mis en ligne le 12/10/2021



Jeux Olympiques
Tom Daley s'engage contre la peine de mort pour les homosexuels

Le champion olympique de plongeon ouvertement gay Tom Daley a annoncé qu'il allait s'engager dans le combat contre la participation aux JO des pays qui punissent l'homosexualité de la peine de mort.

Il veut également lutter contre l'accueil des grandes compétitions sportives par des pays qui criminalisent les droits LGBT.

"Je veux faire en sorte, d'ici aux Jeux olympiques de Paris en 2024, que les pays qui criminalisent et punissent de mort les personnes LGBT ne soient pas autorisés à participer aux Jeux olympiques", a-t-il déclaré.

Mis en ligne le 12/10/2021



Valence
12 ans de réclusion criminelle pour l'auteur d'agressions homophobes

Samy. M., 33 ans, a été jugé par la cour d’assises de la Drôme, à Valence, pour des faits qui remontent à décembre 2018.

La justice lui reprochait d’avoir séquestré et violenté sa petite sœur dont il avait découvert l’homosexualité. Avant de s’en prendre à ses deux amies, dont l'ex-compagne de sa soeur, à qui il a lacéré le visage, lui infligeant des cicatrices à vie, dans un contexte d’humiliation sadique sur fond d’homophobie.

Des faits qualifiés d’actes de torture et de barbarie, qui lui ont valu de comparaître devant une juridiction criminelle.

Alors que l’avocate générale avait requis 15 ans de réclusion criminelle, et un suivi socio-judiciaire de 6 ans avec trois ans d’emprisonnement en car de non respect, la cour d’assises a rendu son verdict. Il a été condamné à 12 ans de réclusion criminelle assortis d'une mesure de suivi socio-judiciaire pendant 3 ans.

Mis en ligne le 04/10/2020


 
  
 À lire aussi...
 
 
   
Turquie
Les 18 étudiants ayant participé à une marche des fiertés relaxés
 

Dix-huit étudiants et un universitaire turcs, poursuivis pour avoir organisé et participé à une marche des fiertés en mai 2019 à Ankara, ont été relaxés vendredi. 

 
 
 
 
   
VIH
Le dépistage gratuit sans ordonnance va être généralisé
 

Le dispositif "Au Labo sans ordo", expérimenté à Paris et dans les Alpes-Maritimes depuis juillet 2019 et qui permet de dépister les personnes séropositives, va être élargi à la France entière.

 
 
 
 
   
Grande-Bretagne
Une universitaire britannique accusée de transphobie dénonce une campagne de harcèlement
 

Une enseignante britannique de philosophie, accusée de transphobie car elle estime que les gens ne peuvent pas changer de sexe biologique, a dénoncé le "harcèlement" dont elle fait l'objet, les menaces qu'elle subit faisant craindre pour sa sécurité.

 
 
 
 
   
Harcèlement et piratage
Twitch à la peine en cybersécurité
 

Le récent piratage massif de données subi par Twitch est dû à une erreur de configuration des serveurs, un problème de cybersécurité mais aussi de réputation de plus pour la plateforme déjà embarassée par du harcèlement raciste et homophobe.

 
 
 
 
   
Corée-du-Sud
Un tribunal sud-coréen soutient une soldate transgenre qui s'est suicidée
 

Un tribunal sud-coréen a estimé jeudi injuste le renvoi par l'armée d'une soldate après son changement de sexe, conduisant à son suicide en avril dernier.

 
 
 
 
   
Contrôle de la police et propagande gay
Moscou rejette les propositions du Conseil de l'Europe
 

Le Conseil de l'Europe a déploré mardi le double refus de la Russie d'abolir sa législation interdisant "la propagande gay" auprès des mineurs et de créer un organe "indépendant" chargé d'enquêter sur la police.

 
 
 
 
   
Eglise catholique
Le rapport Sauvé, accablant, révèle l'ampleur de la pédocriminalité dans l'Eglise de France
 

Déflagration pour l’Église catholique de France et au-delà: la Commission Sauvé, qui a enquêté sur l'ampleur de la pédocriminalité, a publié mardi ses conclusions accablantes, estimant à 216.000 le nombre de victimes mineures de clercs et de religieux depuis 1950.

 
 
 
 
   
Pédocriminalité dans l'Eglise
Les différents profils des agresseurs
 

La commission Sauvé a estimé dans son rapport sur la pédocriminalité dans l'Eglise catholique en France entre 2.900 et 3.200 le nombreux d'agresseurs au sein de l'institution depuis 1950, et en a identifié plusieurs profils.

 
 
 
 
   
Caraïbes
L'Eglise catholique réaffirme son opposition au mariage homosexuel à Cuba
 

L'Eglise catholique a mis en garde, dans un message publié mardi par la Conférence épiscopale cubaine, contre l'adoption du mariage homosexuel à Cuba, prévue dans le prochain Code des familles, estimant que ce "sacrement" est entre un homme et une femme.

 
 
 
 
   
Homophobie
L'Assemblée vote l'interdiction des thérapies de conversion à l'unanimité
 

L'Assemblée nationale a adopté à l'unanimité mardi soir une proposition de loi LREM réaffirmant l'interdiction des pseudo "thérapies de conversion", ces pratiques qui visent à imposer l'hétérosexualité aux personnes lesbiennes, gays, bi et trans (LGBT).

 
 
    
   e-llico 
    

Voir la version classique du site