e-llico.com mobile
 
  
  Culture / Médias
 
 
 Hanouna resigne avec Canal+ jusqu'en 2021 - Touche pas à mon animateur 
Touche pas à mon animateur
Hanouna resigne avec Canal+ jusqu'en 2021
 

Cyril Hanouna, l'animateur vedette de "Touche pas à mon poste", va continuer à travailler jusqu'en 2021 avec C8 et le groupe Canal+, malgré une saison précédente plombée par des polémiques et des sanctions, et des audiences malmenées depuis la rentrée.

 
 
 
 

Une porte-parole de C8, chaîne gratuite du groupe Canal+ sur laquelle officie Cyril Hanouna depuis sept ans, a confirmé à l'AFP que le contrat signé par l'animateur-producteur et courant jusqu'en 2019 avait été prolongé de deux ans.

L'animateur et producteur va donc continuer, via sa société de production H2O, à alimenter en programmes le groupe Canal+, et en particulier C8, jusqu'en 2021.

Fin 2015, le patron de Vivendi et Canal+, Vincent Bolloré, avait révélé lors d'une audition au CSA avoir accepté de débourser au total un pactole de 250 millions d'euros sur cinq ans, soit 50 millions d'euros par an jusqu'en 2019, pour conserver son animateur vedette. Un contrat en or qui s'explique par le succès de "Touche pas à mon poste" (ou TPMP), un show sur l'univers de la télévision où Cyril Hanouna, qui a fêté ses 43 ans en septembre, fait le pitre pour divertir ses "fanzouzes", les fans qui l'adulent sur les réseaux sociaux.

Lancé par Cyril Hanouna en 2010 sur la chaîne publique France 4, TPMP avait été transférée en 2012 sur D8, chaîne du groupe Canal+ rebaptisée depuis C8.

L'émission, diffusée en direct tous les jours entre 19H00 et 21H00, s'est imposée au fil des ans comme la locomotive des audiences de C8, drainant près d'un million et demi de téléspectateurs en moyenne sur la saison dernière. "Baba" (surnom officiel de l'animateur) espérait même atteindre les deux millions de téléspectateurs, une barre qu'il avait frôlée à plusieurs reprises par le passé. Mais la saison 2016/2017 de l'émission a été marquée par des polémiques à la suite de plusieurs séquences controversées, dont un canular homophobe diffusé en mai qui avait entraîné une avalanche de plaintes.

Des affaires qui se sont soldées par plusieurs lourdes sanctions du CSA, dont une amende de 3 millions d'euros prononcée en juillet, et qui ont font fuir certains annonceurs.

Tout en regrettant un "mauvais canular", Cyril Hanouna s'est défendu catégoriquement d'être homophobe, estimant avoir fait l'objet d'une "grosse manipulation".

Après la coupure estivale, il a repris TPMP à la rentrée avec une formule remaniée et un panel d'intervenants en partie renouvelé. Mais ses audiences ont globalement reculé par rapport à l'an dernier et sont régulièrement dépassées en deuxième partie (20H-21H) par "Quotidien", l'émission de Yann Barthès diffusée sur TMC.

En octobre, la part d'audience moyenne de C8 (tous programmes confondus) a ainsi reculé de 0,4 point par rapport à un an plus tôt, tombant à 3,2% et se retrouvant à égalité avec TMC.

(Avec AFP)


 
  
  L'Actu
 
 
  
USA / Washington
Vingt ans après, hommage exceptionnel à Matthew Shepard, victime de l'homophobie
 

Il y a vingt ans, un jeune Américain homosexuel succombait après avoir été sauvagement battu et laissé pour mort dans un champ. Le 26 octobre, les cendres de Matthew Shepard seront transférées à la cathédrale de Washington, un hommage exceptionnel à celui qui est devenu un symbole des violences homophobes.
 
 
 
 
  
Droite
Cinq députés Les Républicains se déclarent favorables à la PMA pour toutes
 

Dans une tribune publiée par Le Monde, 5 députés Les Républicains refusent "d'être enfermés dans une posture hostile au progrès" et se déclarent favorables à l'extension de la PMA à toutes les femmes. 
 
 
 
 
  
Sport
La judokate française Amandine Buchard fait son coming out
 

Dans un entretien au journal Le Parisien du 22 octobre, la judokate française Amandine Buchard évoque pour la première fois son homosexualité et de sa vie de couple.
 
 
 
 
  
Stop aux LGBTphobies
Des milliers de manifestants à Paris après une série d'agressions
 

"Stop aux LGBTphobies", pour le droit d'"aimer librement": quelque 3.000 personnes, selon une source policière, se sont rassemblées à Paris dimanche, après une série d'agressions homophobes dans la capitale ces dernières semaines.
 
 
 
 
  
Etats-Unis
Trump projette d'empêcher la reconnaissance officielle des transgenres
 

L'administration Trump envisage de définir très strictement l'identité de genre comme étant liée aux organes sexuels à la naissance, selon une information diffusée dimanche par le New York Times. Cette disposition retirerait de fait aux personnes transgenres la possibilité de se faire reconnaître officiellement.
 
 
 
 
  
Homophobie
Un couple d'hommes frappé lundi à Paris par un chauffeur VTC
 

Deux hommes qui s'embrassaient dans un VTC dans la nuit de dimanche à lundi ont été frappés par leur chauffeur, des faits qui s'inscrivent dans une récente série d'agressions homophobes à Paris, a-t-on appris vendredi de source policière.
 
 
 
 
  
Vatican
Appels pour les femmes et les gays, lors des travaux du synode
 

Des appels en faveur des femmes, des homosexuels ou encore des victimes d'abus sexuels ont été lancés lors des travaux du synode des évêques sur les jeunes, selon leurs compte-rendus publiés samedi par le Vatican.
 
 
 
 
  
Transgenres
Paris Match condamné pour une photo du cadavre de Vanesa Campos
 

L’hebdomadaire Paris Match a été condamné jeudi à Nanterre à 12 000 euros de dommages et intérêts pour avoir publié une photo du corps nu de Vanesa Campos, une prostituée transgenre tuée en août dans le bois de Boulogne.
 
 
 
 
  
Brésil / Présidentielle
La députée trop moche pour être violée craint plus de violences pour les femmes et les gays
 

La députée brésilienne de gauche Maria do Rosario, à laquelle Jair Bolsonaro avait dit qu'elle était "trop moche" pour qu'il la viole, redoute que l'arrivée au pouvoir du candidat d'extrême droite n'entraîne encore plus de violences contre les femmes et les gays.
 
 
 
 
  
Mobilisation
Les associations LGBT appellent à un grand rassemblement contre les agressions homophobes
 

Un rassemblement contre les agressions LGBTphobes est organisée à Paris dimanche prochain par un important collectif d'oragnisations LGBT à la suite des nombreux cas survenus ces derniers mois. 
 
 
   
  e-llico 
   

Voir la version classique du site